vendredi 25 septembre 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

août 2001

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2001
janvier 2001
février 2001
mars 2001
avril 2001
mai 2001
juin 2001
juillet 2001
août 2001
septembre 2001
octobre 2001
novembre 2001
décembre 2001


Portable Document Format Version imprimable View page in English

La construction résidentielle est en hausse cette année et elle demeurera robuste en 2002, et les dépenses de rénovation continueront à augmenter

OTTAWA, Ontario, 14 août 2001 — Selon les données figurant dans le rapport Perspectives SCHL du marché de l'habitation du troisième trimestre, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) prévoit la mise en chantier de 158 000 logements cette année et de 156 600 en 2002, comparativement à 151 653 en 2000.

Selon Michel Laurence, économiste en chef à la SCHL : « malgré le récent ralentissement de l'activité économique en Amérique du Nord, la construction résidentielle bénéficiera des taux hypothécaires favorables, des emplois créés au cours des deux dernières années, des réductions d'impôt et de la croissance du revenu, de l'augmentation de l'immigration et de la hausse du prix des maisons. Compte tenu de ces facteurs, on s'attend à ce que le nombre de mises en chantier progresse cette année et qu'il demeure élevé l'an prochain ».

«Par ailleurs, le nombre accru d'inscriptions, la demande robuste et les taux hypothécaires favorables feront en sorte que les ventes de logements existants atteindront un niveau record cette année. De plus, les ventes demeureront fermes l'an prochain. Les augmentations de prix les plus fortes seront observées en Saskatchewan, au Québec et en Ontario.»

La forte activité sur le marché de la revente et la croissance du revenu disponible contribueront à soutenir la progression des dépenses de rénovation, qui passeront de 22 milliards de dollars en 2000 à 23,2milliards en 2001 et à 24,1milliards en 2002.

En Ontario, le rythme d'activité dans le secteur de la construction résidentielle sera toujours aussi vigoureux, grâce à l'immigration et au resserrement des marchés de la revente. À Toronto, les mises en chantier augmenteront en 2001, mais elles devraient diminuer en 2002, alors qu'à Ottawa, on assistera à une accélération de la construction cette année et la suivante.

Après avoir tourné à plein régime au cours des deux dernières années, la construction résidentielle dans les provinces de l'Atlantique sera en perte de vitesse cette année. L'an prochain, elle devrait connaître une certaine reprise avec l'amélioration de la situation économique.

Compte tenu du faible niveau des stocks de logements à vendre et des bas taux d'inoccupation, le nombre de mises en chantier devrait augmenter en 2001 et 2002 au Québec. À Montréal, il s'accroîtra cette année puis régressera légèrement en 2002.

En Alberta, la robustesse de l'économie, le maintien de flux migratoires positifs et l'accroissement du revenu disponible auront pour effet de soutenir la demande de logements neufs. Le nombre de mises en chantier au Manitoba remontera au cours des deux prochaines années, mais les constructeurs de la Saskatchewan devront attendre l'arrivée de 2002 pour observer un accroissement de ce nombre.

En Colombie-Britannique, le nombre de mises en chantier sera en hausse cette année et l'an prochain, après avoir atteint un creux en 2000. La construction résidentielle progressera à Vancouver et Victoria.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Michel Laurence
SCHL
(613) 748-2737
mlaurenc@cmhc-schl.gc.ca

Housing Outlook

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page