lundi 01er juin 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

novembre 2003

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2003
janvier 2003
février 2003
mars 2003
avril 2003
mai 2003
juin 2003
juillet 2003
août 2003
septembre 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Inauguration par le gouvernement fédéral et Atira de la première maison d'hébergement pour femmes aînées

WHITE ROCK, Colombie Britannique, 21 novembre 2003 — La première maison d'hébergement pour les femmes âgées de plus de 55 ans qui souhaitent mettre fin à une relation de violence a été inaugurée aujourd'hui. L'annonce a été faite par l'honorable Steven Mahoney, secrétaire d'État responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) et l'Atira Women's Resource Society.

Le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire de la SCHL, a accordé à cet ensemble de quatre logements 174 688 $ aux termes du Programme d'amélioration des maisons d'hébergement (PAMH). Le PAMH aide à acheter, à construire, à réparer ou à remettre en état des centres d'hébergement pour les victimes de violence familiale.

« Cette initiative contribue à aider un segment particulièrement vulnérable de notre société, à savoir les femmes aînées victimes de violence » , a déclaré secrétaire d'État Mahoney. « Cette maison d'hébergement pour aînées est un parfait exemple de ce qui peut-être réalisé lorsque les gouvernements collaborent avec la collectivité afin de satisfaire des besoins précis. »

« C'est la première maison du genre au Canada. La durée maximale de séjour type dans une maison d'hébergement est de trente jours. Cela ne donne pas aux aînées vivant une relation de violence suffisamment de temps pour résoudre la foule de problèmes auxquels elles font face » , a déclaré Suzi Kram, coordonnatrice du programme. « Dans notre centre, les aînées pourront rester jusqu'à six mois dans un environnement serein, avec un nombre de résidentes limité et sans enfants. »

La proportion de personnes de plus de 65 ans dans la région de South Surrey-White Rock est deux fois plus élevée que la moyenne nationale; la demande pour ce genre d'établissement est donc forte. « Cet ensemble est le fruit d'un effort réel de la collectivité, a ajouté Mme Kram. Avec le soutien des bailleurs de fonds et d'un groupe de bénévoles, la société Atira est heureuse de pouvoir enfin offrir un service aux femmes de la collectivité qui nous avaient demandé de l'aide. »

Grâce à l'assistance financière de la Société canadienne d'hypothèques et de logements, de la Real Estate Foundation de la Colombie-Britannique, du ministère des Services aux communautés, aux Autochtones et aux femmes, de la Vancouver Foundation et de la Lohn Foundation, le centre ouvrira ses portes en décembre. La B.C. Housing Management Commission contribue aux frais de fonctionnement (entretien, chauffage, électricité et services municipaux). Les bénévoles, qui appuieront les résidentes, suivent actuellement un programme de formation financé par Centraide Lower Mainland et la Baxter International Foundation. Le centre a également bénéficié du soutien accordé par la section White Rock de Soroptimist International, White Rock Lioness Club et par un certain nombre de particuliers.

Pour en savoir davantage sur les programmes d'aide au logement de la SCHL, composer le 1 800 668-2642

Pour de plus amples renseignements sur la présente, communiquer avec :

Suzi Kram
(604) 531-9143

Jeff Loucks, SCHL
(604) 737-4035

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page