samedi 06 juin 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

novembre 2003

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2003
janvier 2003
février 2003
mars 2003
avril 2003
mai 2003
juin 2003
juillet 2003
août 2003
septembre 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Un financement du gouvernement fédéral aide à convertir un hôpital historique en logements abordables

VANCOUVER, Colombie Britannique, 24 novembre, 2003 — L'honorable Steven Mahoney, secrétaire d'État responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), ainsi que les promoteurs Geoff et Tanya Hughes ont ouvert la Residence at St. Joseph's dans l'ancien St. Joseph's Hospital de Victoria aujourd'hui. La SCHL a versé 1,26 million de dollars dans le cadre de son Programme d'aide à la remise en état des logements (PAREL) pour convertir cet immeuble historique en 70 logements locatifs abordables. On a apporté des améliorations aux installations électriques, de plomberie et de résistance aux tremblements de terre dans chaque logement, en plus d'y aménager une salle de bains munie de trois appareils et une cuisinette.

« Ce partenariat entre le gouvernement du Canada et des organisations locales est un exemple de ce qu'on peut réaliser lorsqu'on travaille ensemble » , a dit Secrétaire d'État Mahoney. « Il s'agit d'une approche innovatrice de l'utilisation d'immeubles existants pour répondre aux besoins de logement en C.-B. ».

Ensemble, Geoff et Tanya Hughes cumulent 40 ans d'expérience dans le secteur de l'immobilier. Auparavant, le couple a travaillé à la rénovation et à la réparation de l'Hôtel Ritz dans le centre–ville de Victoria. Grâce à une subvention de 1,2 million de dollars du PAREL de la SCHL, les Hughes ont réussi à faire toutes les rénovations et les réparations de l'immeuble pour le transformer en logements pour un occupant et ont atteint leur but qui était « d'offrir des logements propres, sûrs et abordables aux personnes dans le besoin. »

Le gouvernement du Canada, par le biais de la SCHL, dépense plus de 200 millions de dollars par an en Colombie-Britannique pour aider quelque 77 000 ménages à revenu faible et modéré, ce qui comprend une aide financière continue pour de nombreux ensembles de logements sans but lucratif et coopératives d'habitation. Cela inclut aussi 13,8 millions de dollars pour la réparation et l'amélioration de logements occupés par des personnes à faible revenu, qui sont versés par l'intermédiaire des divers volets du PAREL. Le PAREL conversion offre un financement pour aider à convertir des immeubles non résidentiels en logements locatifs abordables pour les locataires à faible revenu.

Dans le cadre de la stratégie nationale de logement du Canada, le gouvernement fédéral a récemment prolongé de trois autres années le financement pour le PAREL de la SCHL et pour d'autres programmes de rénovation destinés aux Canadiens à faible revenu. En tout, 384 millions de dollars seront disponibles à l'échelle nationale par le biais de la SCHL pour ces programmes populaires.

Pour de plus amples renseignements sur les programmes d'aide au logement de la SCHL, composez le 1 800 668-2642

Renseignements :
Geoff Hughes, promoteur
(604) 602–4006

Lee King, SCHL
(250) 363-8050

Document d'information - PAREL

Des améliorations des programmes de rénovation fédéraux, y compris du Programme d'aide à la remise en état des logements (PAREL), du Programme de réparations d'urgence (PRU), du programme Logements adaptés : aînés autonomes (LAAA) et du Programme d'amélioration des maisons d'hébergement (PAMH), ont récemment été mises en œuvre pour améliorer l'efficacité avec laquelle les programmes servent les personnes ayant les besoins les plus grands, y compris les Canadiens à faible revenu qui vivent dans des logements inférieurs aux normes exigées, les Autochtones, les personnes handicapées et les victimes de violence familiale.

On a apporté des changements au PAREL après avoir mené des consultations et fait une évaluation approfondie des programmes de rénovation. La consultation a révélé que les intervenants appuient fortement le ciblage continu des programmes vers les personnes ayant des besoins impérieux, qui habitent des logements inférieurs aux normes minimales exigées en matière de salubrité et de sécurité. L'évaluation a indiqué que le programme est bien ciblé et qu'il est efficace pour ce qui est de préserver le parc de logements existants. Toutefois, elle a aussi révélé que les niveaux d'aide étaient insuffisants pour certains demandeurs et qu'ils n'avaient pas augmenté au même rythme que l'inflation.

Les changements comprennent la suppression du prêt remboursable et l'augmentation de la limite maximale pour les prêts susceptibles de remise. En plus, on a éliminé l'échelle mobile des remises se fondant sur le revenu du ménage.

Le PAREL offre une aide financière aux ménages à faible revenu pour qu'ils réparent leur logement afin qu'il réponde à des normes minimales de salubrité et de sécurité, et il permet de faire des modifications pour les personnes handicapées. Le PAMH aide à réparer, à rénover, à acheter ou à construire des maisons d'hébergement pour les victimes de violence familiale. Le PRU offre une aide aux ménages à faible revenu afin qu'ils entreprennent les réparations d'urgence nécessaires pour leur permettre de continuer d'occuper leur maison en toute sécurité. Le programme LAAA aide les aînés à faible revenu à apporter des adaptations mineures à leur logement pour qu'ils puissent y vivre plus longtemps de façon autonome.

En plus, l'aide dans le cadre du Programme d'amélioration des maisons d'hébergement pourra dorénavant servir à réparer, remettre en état ou améliorer des maisons d'hébergement existantes pour les hommes victimes de violence familiale.

Les améliorations du PAREL pour les personnes handicapées comprennent un changement de la façon de calculer le revenu total du ménage, afin de tenir compte des coûts supplémentaires auxquels font face les personnes handicapées.

Le PAREL existe depuis 30 ans et il est une pierre angulaire de la politique nationale de logement du Canada. Le prolongement du financement pour trois autres années fait partie de la stratégie nationale de logement du Canada, qui prévoit un investissement d'un milliard de dollars dans le logement abordable d'ici 2007–2008.

En C.-B. et au Yukon, plus de 17 millions de dollars sont disponibles pour l'ensemble des programmes de rénovation en 2003–2004.

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page