jeudi 01er octobre 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

janvier 2004

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2004
janvier 2004
février 2004
mars 2004
avril 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004


Portable Document Format Version imprimable View page in English

La Banque du Canada publie la Mise à jour du Rapport sur la politique monétaire

OTTAWA, Ontario, 22 janvier 2004 — La Banque du Canada a publié aujourd'hui la Mise à jour de la livraison d'octobre du Rapport sur la politique monétaire, dans laquelle elle examine les tendances économiques et financières au regard de la stratégie qu'elle poursuit pour la maîtrise de l'inflation au Canada.

Depuis la publication du Rapport sur la politique monétaire en octobre, la Banque a été amenée à modifier ses prévisions en matière d'expansion économique et d'inflation au Canada en raison de trois facteurs : l'activité mondiale plus vigoureuse qu'escompté; la poursuite de la vive dépréciation du dollar américain par rapport aux autres grandes monnaies, dont le dollar canadien; et un écart de production au pays à la fin de 2003 un peu plus important que prévu. Tenant compte de ces facteurs et de leur persistance probable, la Banque a abaissé sa projection relative à la production au Canada pour les 18 prochains mois. Dans ce contexte, elle a réduit les taux d'intérêt directeurs afin de soutenir la demande globale et, partant, de ramener l'inflation à 2 % à moyen terme.

Au cours de la période à venir, la croissance de l'économie canadienne devra provenir principalement de la demande intérieure privée, qui sera alimentée par la détente monétaire et par la forte confiance des entreprises. La Banque prévoit maintenant que la croissance se chiffrera en moyenne à quelque 2 3/4 % en 2004 et qu'elle s'accélérera pour atteindre environ 3 3/4 % en 2005. Cette évolution implique que l'écart de production demeurerait sensiblement inchangé d'ici la fin de 2004, mais qu'il serait en grande partie résorbé au troisième trimestre de l'année suivante.

On prévoit que l'inflation mesurée par l'indice de référence glissera au-dessous de 1 1/2 % au début de 2004, pour revenir graduellement à la cible de 2 % d'ici la fin de 2005. Si le prix du pétrole brut fléchit pour s'établir à environ 30 $ É.-U. le baril au second semestre de 2004 et à 28 $ É.-U. en 2005, comme les contrats à terme le laissent supposer, le taux d'accroissement de l'IPC global devrait rester en deçà de celui de l'indice de référence tout au long de 2005.

Les principales incertitudes pesant sur les perspectives concernent l'ajustement de l'économie canadienne à la conjoncture internationale, notamment au raffermissement de l'activité économique mondiale, au renchérissement des produits de base et au réalignement des monnaies, y compris du dollar canadien. En contribuant à soutenir la demande globale au pays, la politique monétaire canadienne facilite le processus d'ajustement dans son ensemble.

COMMUNIQUER AVEC :
Pierre Laprise
(613) 782-8782

Source: Banque du Canada

 

Top of page