mercredi 26 février 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

mai 2004

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2004
janvier 2004
février 2004
mars 2004
avril 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Les mises en chantier d'habitations devraient rester nombreuses en 2004

OTTAWA, Ontario, 4 mai 2004 — Selon le rapport Perspectives du marché de l'habitation : Édition nationale du deuxième trimestre, publié par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), les mises en chantier d'habitations au Canada devraient rester nombreuses en 2004 et s'établir à 208 500, affichant une légère baisse par rapport à 2003. Elles atteindront néanmoins leur deuxième niveau en importance depuis 1989.

« Les bas taux hypothécaires, conjugués à l'accélération de la croissance économique et à la confiance forte et soutenue des consommateurs, contribueront au maintien de la bonne performance du marché de l'habitation en 2004 », a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. « La hausse graduelle des taux hypothécaires l'an prochain et un meilleur équilibre entre les inscriptions et les ventes sur le marché de l'existant feront ralentir le rythme de la construction résidentielle en 2005. On prévoit en effet que les mises en chantier se chiffreront à 192 200 l'an prochain. »

« Les ventes de logements existants conclues par l'intermédiaire du S.I.A.® diminueront légèrement par rapport au niveau record enregistré en 2003. En raison de la progression modérée des taux hypothécaires l'an prochain et de l'augmentation du prix des habitations, les ventes de logements existants continueront de fléchir en 2005. Comme les ventes se replieront légèrement par rapport au nombre de nouvelles inscriptions sur le marché, le taux de croissance du prix moyen des habitations existantes s'abaissera; il s'établira à 7,7 % cette année, puis descendra à 4,2 % en 2005. »

« À moyen terme (de 2006 à 2008), les mises en chantier d'habitations continueront de régresser et s'établiront à 170 000 d'ici 2008, d'ajouter M. Dugan. « Le recul des mises en chantier à moyen terme sera lié à l'augmentation des taux hypothécaires. Ces taux monteront à mesure que la politique monétaire, actuellement expansionniste, deviendra plus neutre, ce qui aura pour effet de ramener le rythme des mises en chantier plus près du rythme de la création de ménages ».

En Colombie-Britannique, les mises en chantier d'habitations devraient connaître la plus forte croissance au pays en 2004, grâce au raffermissement de la croissance économique qui stimulera la progression de l'emploi et du revenu et entraînera un degré élevé de confiance chez les consommateurs. La Colombie-Britannique sera l'une des deux provinces où la construction résidentielle s'intensifiera en 2005. On prévoit que le nombre de mises en chantier atteindra 30 000 en 2004 et qu'il montera à 30 700 en 2005.

Les perspectives pour 2004 demeurent optimistes pour l'Ontario, même si le ralentissement de la migration, le débordement moindre de la demande provenant du marché de la revente et la diminution du nombre d'accédants à la propriété pèseront sur la construction résidentielle. Après avoir culminé à 85 180 en 2003, les mises en chantier descendront à 77 000 cette année et afficheront ainsi un rythme plus près des tendances démographiques. Les mises en chantier continueront de se replier en 2005 et s'établiront à 71 000.

Au Québec, grâce à la progression soutenue du bilan migratoire, aux bas taux d'intérêt et au conditions toujours serrées sur le marché du logement, les mises en chantier d'habitations seront nombreuses en 2004 et s'élèveront à 49 500, ce qui ne représente qu'une légère baisse par rapport au niveau record de 50 289 enregistré en 2003. Elles continueront de fléchir en 2005, pour s'établir à 43 000.

La construction résidentielle dans les provinces des Prairies régressera cette année, en raison de l'affaiblissement des perspectives d'emploi et de la baisse de la migration, mais elle restera à un niveau élevé par rapport aux dix dernières années. Cette tendance se maintiendra en 2005. En Alberta, les mises en chantier devraient donc s'établir à 33 050 en 2004, puis à 29 550 en 2005. Au Manitoba, elles seront au nombre de 4 000 cette année, puis descendront à 3 780 l'an prochain. Par contre, en Saskatchewan, les mises en chantier devraient se chiffrer à 3 050 en 2004, puis monter à 3 150 en 2005.

Après avoir augmenté considérablement depuis 2001, le nombre de mises en chantier dans la région de l'Atlantique devrait diminuer en 2004 et continuer de descendre en 2005, notamment à cause du refroidissement de la conjoncture du marché de l'emploi. On prévoit que le Nouveau-Brunswick sera la seule province atlantique qui enregistrera une hausse des mises en chantier en 2004. Ces dernières monteront à 4 625, grâce à la migration intraprovinciale soutenue vers les grands centres urbains.

Renseignements sur ce communiqué :

Bob Dugan
SCHL
Tél. : (613) 748-4009
Courriel : BDugan@cmhc-schl.gc.ca

Perspectives nationales du marché de l'habitation

Indicateurs clés du marché de l'habitation

2003
Chiffres réels

2004
Prévisions

2005
Prévisions

Total – Mises en chantier de logements

*218 400

*208 500

*192 200

Total – Maisons individuelles

*123 200

*119 400

*110 000

Total – Logements collectifs

*95 200

*89 100

*83 400

Total – Ventes S.I.A.® **

*439 500

*438 400

*419 600

Prix de vente S.I.A.® moyen ($) **

*206 200

*222 100

*231 500

Perspectives provinciales du marché de l'habitation

Total – Mises en chantier d'habitations

2003
Chiffres réels

2004
Prévisions

2005
Prévisions

Terre-Neuve-et-Labrador

2 692

2 400

2 300

Île-du-Prince-Édouard

814

750

700

Nouvelle-Écosse

5 096

4 125

3 825

Nouveau-Brunswick

4 489

4 625

4 200

Québec

50 289

49 500

43 000

Ontario

85 180

77 000

71 000

Manitoba

4 206

4 000

3 780

Saskatchewan

3 315

3 050

3 150

Alberta

36 171

33 050

29 550

Colombie-Britannique

26 174

30 000

30 700

SOURCE : Perspectives SCHL du marché de l'habitation : édition nationale, deuxième trimestre de 2004

* Chiffres arrondis à la centaine près.

** Service inter-agences® (S.I.A. ®) est une marque de commerce enregistrée de l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Les données portent sur les 10 provinces.

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page