jeudi 01er octobre 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

mai 2005

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2005
janvier 2005
février 2005
mars 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
juillet 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Atelier à Toronto : premier pas du Canada en matière de réutilisation de l'eau

TORONTO, Ontario, 24 mai 2005 – La ville de Toronto et la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) ont travaillé de concert afin d'amener à Toronto des experts internationaux afin qu'ils donnent un atelier d'une journée sur la collecte des eaux de pluie, le premier du genre au Canada.

Le Canada, que l'on considère depuis longtemps comme une nation riche en eau, est à l'heure actuelle le deuxième plus grand consommateur de cette ressource au monde, soit 335 litres/personne/jour. Deuxième après celle des É.-U., la consommation d'eau du Canada est le double de celle des pays européens, y compris l'Allemagne, la France, l'Autriche et le Danemark. Les concepts de réutilisation de l'eau, en particulier la collecte des eaux de pluie, deviennent une pratique acceptée dans le monde entier, et cet atelier et les réunions clés du lendemain serviront à jeter les bases pour l'élaboration d'une méthode nationale de réutilisation de l'eau au Canada.

« Cet atelier constitue un premier pas important vers l'élaboration de lignes directrices canadiennes sur la réutilisation de l'eau et la promotion de la technologie verte innovatrice. La réutilisation efficace de l'eau peut aider à compenser les coûts auxquels les gouvernements et les propriétaires-occupants devront peut-être faire face », a déclaré Jim Robar, directeur, Recherche technique à la SCHL. Selon un rapport publié en 1996 par la Table ronde nationale sur l'environnement et l'économie, on estime à au moins 40 milliards de dollars la somme qu'il faudra investir au Canada pour améliorer les infrastructures de distribution d'eau, au cours de la prochaine décennie.

« Confrontés aux défis que présente la gestion des infrastructures dont Toronto a besoin aujourd'hui et dans l'avenir, nous sommes résolus à trouver des moyens d'atténuer les contraintes sur le réseau », a indiqué Michael Price, directeur général, Toronto Water. « Cet atelier et les projets de démonstration qui suivront serviront à motiver les autres responsables d'installations, les promoteurs et les résidents de Toronto à repenser la façon dont ils utilisent l'eau et à se pencher sur le gaspillage de l'eau potable. »

Des normes de traitement et d'évacuation des eaux de plus en plus sévères, une infrastructure vieillissante et une population croissante constituent les principaux facteurs qui contribuent à la hausse des coûts des services municipaux de distribution et d'évacuation d'eau. Une utilisation efficace de l'eau peut amener des économies importantes d'énergie et de ressources.

Trois experts en collecte des eaux de pluie seront présents à l'atelier, qui devrait avoir lieu au Metro Hall Council Chambers : Klaus W. König, de l'Allemagne; le Dr Peter Coombes, de la University of Newcastle en Australie et le Dr Hari J. Krishna, ingénieur principal au Texas Water Development Board et président de la American Rainwater Catchment Systems Association. Ces experts discuteront des aspects techniques, financier et de réglementation des programmes de collecte des eaux de pluie et de leurs avantages. Se joindra à eux le Dr Robert Wilkinson de la University of California, à Santa Barbara, qui abordera l'aspect énergie de l'approvisionnement en eau - une question souvent négligée mais d'actualité.

Dans son dernier budget, le gouvernement du Canada a annoncé d'importants investissements totalisant cinq milliards de dollars sur les cinq prochaines années afin de préserver notre environnement naturel, de se pencher sur le changement climatique et de faire la promotion des collectivités durables.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada. Depuis plus d'un demi-siècle, la SCHL contribue à l'amélioration des conditions de vie et du bien-être des Canadiens en exerçant des activités dans quatre domaines reliés au logement - le financement du logement, l'aide au logement, la recherche et la diffusion d'information et la promotion des exportations. La SCHL est résolue à aider les Canadiens à avoir accès à un vaste choix de logements abordables et de qualité et à faire des collectivités vivantes et durables une réalité dans tout le pays.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Catherine Soroczan
Recherchiste principale
SCHL
(613) 748-2284

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page