vendredi 29 mai 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

septembre 2005

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2005
janvier 2005
février 2005
mars 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
juillet 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Ouverture du premier centre de soins palliatifs à Richmond

RICHMOND, Colombie Britannique, 30 septembre 2005 – Le premier centre communautaire autonome de soins palliatifs de Richmond a ouvert ses portes aujourd’hui. Le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut, qui appartient à l’Armée du Salut et est gérée par elle, se veut un établissement de 10 lits assurant la qualité de vie des gens en phase terminale de Richmond et de Vancouver.

Le centre de soins palliatifs procure aux personnes en fin de vie un environnement communautaire chaleureux à proximité de leur famille et de leurs amis. Il offre une autre option aux gens qui ne peuvent pas se permettre de rester à la maison ou qui requièrent des services intenses aigus de soins palliatifs en milieu hospitalier.

« Le gouvernement du Canada est déterminé à investir dans nos communautés, en particulier pour aider les plus démunis », a déclaré l’honorable Raymond Chan, ministre d’État (Multiculturalisme) et député de la circonscription fédérale de Richmond, au nom de l’honorable Joe Fontana, ministre du Travail et du Logement. « En travaillant en partenariat avec le gouvernement provincial et les autorités municipales, nous sommes en mesure de concrétiser des projets comme le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut pour le bénéfice des gens de Richmond. »

« Les soins palliatifs traduisent un engagement à l’égard de la personne, sur le plan physique, émotionnel, social et spirituel, et visent à aider les gens en fin de vie à faire face à la mort avec dignité d’une façon logique pour eux », d’affirmer l’honorable Linda Reid, ministre d’État à l’Enfance et députée provinciale de la circonscription de Richmond-Est. « Le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut témoigne de la vision qui a pris forme par suite de l’intervention de différents paliers de gouvernement et d’organismes à but non lucratif qui ont uni leurs efforts, animés de la même volonté de
réussir. »

Le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut est issu d’un partenariat innovateur formé par la Vancouver Coastal Health pour offrir des soins palliatifs à la communauté de Richmond. Le coût d’immobilisations du centre est financé par l’Armée du Salut, le Club Rotary de Richmond et grâce à des dons de différents groupes communautaires et individus. D’autres contributions ont été accordées par le gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), et par la province de la Colombie-Britannique, par l’intermédiaire de BC Housing, dans le cadre de l’Entente Canada-Colombie-Britannique concernant le logement abordable. L’organisme Vancouver Coastal Health absorbera une partie importante des coûts annuels de fonctionnement.

« Ce centre communautaire de soins palliatifs illustre la valeur que des partenariats formés par différents organismes et intervenants peuvent avoir pour la communauté », a affirmé Ida Goodreau, présidente et directrice générale de Vancouver Coastal Health. « Le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut constitue une partie importante de la stratégie du continuum de soins qu’offre la Vancouver Coastal Health et contribuera à rehausser la qualité élevée des services de soins palliatifs déjà dispensés aux gens de Richmond. »

« Toute personne mérite de mourir avec dignité, entourée de sa famille et de ses amis, dans un milieu qui lui permet de vivre ses derniers jours dans la paix et le confort », a dit la commissaire M. Christine MacMillian, commandant territorial, secteur Canada et Bermude de l’Armée du Salut. « Le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut appuie l’individu dans tout son être au moment où il s’apprête à quitter cette vie. »

Le nombre de lits assortis de services de soins palliatifs, subventionnés par le gouvernement en Colombie-Britannique, est passé de 57 à 105 depuis 2001, alors que 65 autres lits du genre en sont au stade de la planification.

Le gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de la SCHL, contribuera 130 millions de dollars d’ici à 2008 pour la cause du logement abordable en Colombie-Britannique. Le gouvernement provincial, par l'intermédiaire de BC Housing, fournira chaque année au moins 34 millions de dollars pour subventionner le coût des logements construits en application de l'Entente Canada-Colombie-Britannique concernant le logement abordable, dans le cadre d'une vaste stratégie visant à offrir un éventail d'options de logement aux plus démunis de la Colombie-Britannique.

Pour obtenir un complément d’information, veuillez communiquer avec :

Roberta Randall
Communications Specialist
BC Housing
Celllulaire : (604) 992-3305

Capitaine John Murray
Secrétaire de la Division des relations publiques
Armée du Salut
Cellulaire : (604) 551-5388

Tarina Palmer
Regional Communications Leader
Vancouver Coastal Health
Cellulaire : (604) 315-4915

Christina Wensley
Coordonnatrice régionale
Société canadienne d’hypothèques et de logement
(604) 737-4032

Document d’information

Le centre de soins palliatifs rotary de l’Armée du Salut

Le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut, qui appartient à l’Armée du Salut et est géré par elle, est un établissement de 10 lits dispensant des services de soins palliatifs aux habitants de Richmond et de Vancouver. Le centre offre du soutien physique, émotionnel et spirituel aux individus en phase terminale.

En mars 1999, l’Armée du Salut et le Club Rotary de Richmond ont formé un partenariat dans le but de réunir des fonds et de créer des plans d’aménagement en prévision du centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut.

Situé dans un quartier résidentiel, le centre de soins palliatifs Rotary de l’Armée du Salut comprend bien des chambres qui donnent sur le jardin magnifiquement paysager, l’étang et le sentier piétonnier. Chaque chambre comporte sa propre salle de toilette. De plus, le centre est équipé d’installations de bains accessibles en fauteuil roulant, de même que d’un bain thérapeutique. Le centre comprend également des aires communes, une aire de tranquillité, un salon et une chapelle, où les occupants peuvent y passer du temps en compagnie de leur famille et de leurs amis.

Le personnel s’entend d’un directeur général, d’infirmières autorisées, d’infirmières auxiliaires et d’aides infirmiers, d’un coordonnateur bénévole, d’un travailleur social, d’un aumônier, d’une aide ménagère, d’une personne chargée de la préparation des repas et d’un adjoint administratif.

Partenaires et financement

Coût d’immobilisations du centre : 2 891 968 millions de dollars.

Le gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de la SCHL, verse une contribution aux fins d’immobilisations de 300 000 $ aux termes de l’Entente Canada-Colombie-Britannique concernant le logement abordable (phase I).

La province de la Colombie-Britannique, par l’intermédiaire de BC Housing, verse une contribution de 300 000 $ à l’égard de l’aménagement.

L’Armée du Salut offre la mise de fonds totale de 543 968 $, dont 329 000 $ sous forme de terrain et 214 968 $ en argent comptant.

Coût de fonctionnement annuel : 1 111 908 $

Vancouver Coastal Health versera annuellement 839 908 $ au budget de fonctionnement.

L’Armée du Salut versera une contribution annuelle de 180 000 $.

Le centre a bénéficié de dons totalisant 1 748 000 dollars en provenance des organismes suivants :

  • Club Rotary de Richmond
  • The Sutherland Foundation
  • Buddhist Compassion Relief Tzu Chi Foundation Canada
  • Chippendale Foundation
  • Milan and Maureen Ilich Foundation
  • Glentel Inc.
  • Larkspur Foundation
  • TCG International Inc.
  • Vancouver Foundation
  • BMO Bank of Montreal

L’armée du Salut

L’Armée du Salut est le plus important organisme social non gouvernemental de la province. Elle possède une vaste expérience dans les programmes de services sociaux, y compris dans les domaines du logement et de l’hébergement. La Division de la Colombie-Britannique dispose d’un budget de fonctionnement de 75 millions de dollars.

L’Armée du Salut a joué un rôle primordial au sein de Vancouver depuis la création de la ville. Le premier centre de services a été inauguré en périphérie du quartier chinois en 1887. Aujourd’hui, l’Armée estime que près du tiers des gens de la Colombie-Britannique a subi l’influence de son travail.

Faits entourant les soins palliatifs

Un centre de soins palliatifs est un endroit situé hors d’un établissement de soins hospitaliers où des services sont prodigués aux personnes qui en sont à leurs derniers mois de vie et qui ont besoin d’une gestion continue de leurs symptômes. Les lits d’un centre de soins palliatifs offrent une option aux mourants qui ne requièrent pas de soins dans un hôpital, mais qui ne peuvent pas recevoir de soins à domicile ou décident de ne pas finir leurs jours chez eux.

Les autorités sanitaires sont en voie d’aménager des lits de soins palliatifs dans le but d’améliorer les services de soins aux gens en fin de vie de leur région. Ces lits peuvent être situés dans un établissement résidentiel, au sein d’un aménagement résidentiel ou d’une résidence-services, ou même dans une place distincte d’un hôpital, ou ils peuvent encore être gérés comme s’il s’agissait d’un établissement autonome.

Ces lits peuvent être confiés à un prestataire de services imparti ou se trouver à l’intérieur d’un établissement appartenant aux autorités sanitaires et géré par elles.

Le nombre de lits de soins palliatifs subventionnés par le gouvernement en Colombie-Britannique est passé de 57 à 105 depuis 2001, alors que 65 autres lits du genre en sont au stade de la planification.

À Vancouver, on dénombre 37 lits de soins palliatifs pour malades aigus, dont quatre centres communautaires de soins palliatifs, y compris un réservé aux enfants. Richmond a 10 lits à l’hôpital de Richmond, désignés à titre de lits de soins palliatifs.

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page