mardi 02 juin 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

octobre 2005

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2005
janvier 2005
février 2005
mars 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
juillet 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Un partenariat gouvernemental permet d'accroître les services aux femmes et aux enfants victimes de violence

TORONTO, Ontario, 27 octobre 2005 – La maison d'hébergement Ernestine's Women's Shelter a dévoilé aujourd'hui les plans d'un nouvel immeuble de 32 lits à l'intention des victimes de violence familiale. Ce nouveau refuge, accessible en fauteuil roulant, ouvrira ses portes en 2006 pour accueillir chaque année en toute sécurité environ 50 femmes et leurs enfants.

Cet ensemble d'une valeur de 4,9 millions de dollars, qui permettra d'accroître les services dispensés par Enerstine's, sera rendu possible grâce aux contributions suivantes : plus de 3,2 millions de dollars de la part du gouvernement de l'Ontario, 566 000 $ en application de l'Initiative de partenariats en action communautaire du gouvernement du Canada administrée par la ville de Toronto, 550 000 $ de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) dans le cadre du Programme d'amélioration des maisons d'hébergement, en plus d'un prêt 100 000 $ sans intérêt pour la préparation du projet. Plusieurs partenaires locaux ont également accordé leur soutien financier.

« La maison Ernestine's Women's Shelter revêt une importance vitale en donnant aux femmes en difficulté et à leurs enfants l'hébergement d'urgence et les services qui les aideront à s'en sortir », a déclaré l'honorable Roy Cullen, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile et député de la circonscription fédérale d'Etobicoke Nord, au nom de l'honorable Joe Fontana, ministre du Travail et du Logement. « La construction de ce refuge illustre comment les stratégies fédérales de lutte contre l'itinérance et la violence familiale viennent en aide à l'échelle locale à celles qui en ont le plus besoin. »

« C'est grâce à ce type de partenariat que l'on peut lutter efficacement au sein des collectivités contre la violence faite aux femmes », a declaré Sandra Pupatello, ministre des Services sociaux et communautaires de l'Ontario. « Je suis particulièrement heureuse de constater que cette ressource communautaire sera maintenant accessible aux femmes handicapées. Notre engagement à l'égard d'Ernestine's n'est qu'un élément de notre plan d'action visant à aider les femmes et les enfants à obtenir le soutien dont ils ont besoin et à consolider et sécuriser nos collectivités pour le bénéfice de tous et chacun. »

« Je me désole d'avoir à admettre que la violence familiale est encore un véritable problème dans notre société », a affirmé Suzan Hall, conseillère municipale du quartier Un Etobicoke Nord. « Nous avons besoin de centres comme Ernestine's Women's Shelter pour aider les victimes à trouver la sécurité d'un foyer et à entreprendre un nouveau départ. À la ville de Toronto, nous sommes heureux d'avoir collaboré à la planification et à la construction de ce nouveau refuge. »

Depuis 1983, par ses interventions de crise à court terme et son service de soutien à long terme, la maison Ernestine's Women's Shelter a aidé plus de 3 000 femmes et leurs enfants à se sortir d'une situation de violence et à amorcer une nouvelle vie. En 2004, 77 femmes et 42 enfants ont été hébergés chez Ernestine's, tandis que 210 femmes et leurs enfants bénéficiaient des programmes d'appui de la maison. Outre ces services et d'autres interventions de soutien auprès des femmes et des familles fuyant la violence familiale, il reste que, l'an dernier, une moyenne de 12 femmes par semaine n'ont pu être accueillies chez Ernestine's en raison d'un manque de places.

« Chaque jour, des femmes et des enfants sont enfermés dans des situations violentes parce qu'ils n'ont pas d'endroit où aller. Grâce à la construction de notre nouveau refuge et à l'ajout tant attendu de dix places additionnelles, Ernetine's pourra s'approcher de son objectif qui est de ne plus refuser l'accès à certaines femmes en raison d'un manque de places », a declaré Carol Latchford, directrice de programme au Ernestine's Women's Shelter.

Ernestine's dévoile ses plans dans les jours précédant le Mois de la prévention de la violence faite aux femmes en Ontario. Depuis plus de 20 ans, le mois de novembre rappelle aux Ontariens et aux Ontariennes que la violence familiale continue d'être un problème et que les collectivités et les particuliers peuvent faire quelque chose pour prévenir ces situations avant qu'elles ne s'installent.

Dans le cadre de son plan d'action de quatre ans contre la violence familiale, le gouvernement McGuinty veut améliorer les programmes et services actuels de lutte contre ce phénomène et mettre en œuvre de nouvelles initiatives. Le plan met l'accent sur l'intervention précoce et la prévention afin de réduire la violence familiale et d'améliorer au sein des collectivités le soutien apporté aux femmes en détresse et à leurs enfants.

En décembre 1999, le gouvernement fédéral lançait l'Initiative nationale pour les sans-abri dans le but d'aider les collectivités dans leurs efforts pour aider les Canadiens à risque à ne pas tomber dans l'itinérance. Dans le cadre de cette initiative, le volet Initiative de partenariats en action communautaire, administré par les municipalités participantes, continue de faire une différence en encourageant l'élaboration de solutions souples gérées par les pouvoirs locaux pour lutter contre l'itinérance et venir en aide à ceux qui risquent de devenir sans abri.

Dans le cadre du Programme d'amélioration des maisons d'hébergement, la SCHL offre un appui financier pour la réparation, la réhabilitation et l'amélioration des maisons d'hébergement accueillant des victimes de violence familiale, de même que pour l'acquisition ou la construction de nouveaux refuges et maisons d'hébergement transitoire là où les besoins existent.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Sara Best
Bureau du ministre
Ministère des Services sociaux et communautaires de l'Ontario
(416) 325-5219

Paul Doig
Ministère des Services sociaux et communautaires de l'Ontario
(416) 325-5187
Beth Bailey
Société canadienne d'hypothèques et de logement
(416) 218-3355

Catherine Kaye
Service Canada-Région de l'Ontario
(416) 954-7302
Sandra Vaughan
Ville de Toronto
(416) 397-4192
Claire M. Tallarico
Ernestine's Women's Shelter
(416) 690-0316

www.sans-abri.gc.ca
www.mcss.gov.on.ca
www.toronto.ca
www.ernestines.ca

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page