vendredi 29 mai 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

mai 2006

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2006
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
novembre 2006
décembre 2006


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Les ventes résidentielles S.I.A.®/MLS® sont sur le point d’établir de nouveaux records en 2006

OTTAWA, Ontario, le 04 mai, 2006 — Le marché résidentiel de la revente est en voie d’atteindre de nouveaux sommets au pays en 2006, rapportent les prévisions révisées de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI).

Après avoir établi un cinquième record annuel d’affilée en 2005 (483 250 logements), l’ACI s’attend que les ventes résidentielles sur le marché de la revente au Canada accuseront une légère hausse de 1 p. 100 pour atteindre 488 160 logements en 2006. Selon les prévisions, cela pourrait alors entraîner un ralentissement de l’activité de 3,3 p. 100 en 2007.

Les taux d’intérêt à la hausse enregistrés jusqu’à présent n’ont pas réussi à freiner l’activité sur le marché de la revente cette année. Au premier trimestre de 2006, les ventes ont atteint un sommet inégalé pour tous les trimestres enregistrés jusqu’ici en Alberta, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve, tout en demeurant exceptionnellement vigoureuses dans toutes les autres provinces. On prévoit que l’Alberta affichera la plus importante hausse annuelle des ventes cette année. Cela tient compte des prévisions de croissance de la population, des prévisions économiques et de l’emploi provenant des investissements dans le secteur de l’énergie.

Après avoir franchi la barre des 10,2 p. 100 en 2005, l’ACI prévoit que le prix moyen résidentiel S.I.A.® accusera d’autres hausses à l’échelle nationale, soit 6,1 p.100 en 2006 et 4,7 p. 100 en 2007. On s’attend que les hausses annuelles du prix moyen demeureront supérieures à 10 p. 100 en Colombie-Britannique et en Alberta, les régions où les marchés résidentiels de la revente devraient demeurer serrés.

« Des hausses additionnelles des prix résidentiels et des taux d’intérêt pourraient alors entraîner un ralentissement sur le marché de la revente l’année prochaine. On prévoit toutefois que la demande en logement demeurera robuste et fera augmenter davantage le prix des maisons », affirma l’économiste en chef de l’ACI, Gregory Klump.

« Les revenus des ménages à la hausse devraient maintenir l’abordabilité des logements », déclare Klump. « La réduction des impôts exposés dans le budget fédéral de 2006 aura un effet modérateur sur le fardeau fiscal global des particuliers, remettra de l’argent dans les poches des contribuables canadiens, et incitera les consommateurs à faire l’achat d’articles à prix unitaires élevés. »

« La réduction de la TPS à six pour cent et la réduction de un pour cent de la portion de la taxe de vente harmonisée que perçoit le gouvernement fédéral, abaisseront les coûts reliés à l’achat et à la vente d’une résidence, et au fait d’en être propriétaire », poursuit Klump.

« Devant toutes ces nouvelles réductions d’impôt et la vigueur soutenue du marché de l’immobilier, les consommateurs peuvent se fier que leur AGENT IMMOBILIER pourra leur faire part des renseignements les plus à jour et des effets que ces changements auront sur eux », a affirmé Alan Tennant, FRI, président de l’Association canadienne de l’immeuble.

L’économiste en chef de l’ACI fait remarquer qu’on exige la TPS sur les services professionnels dont bénéficient les consommateurs au cours d’une transaction immobilière, tels que les sommes payées aux avocats, évaluateurs, inspecteurs d’habitations et AGENTS IMMOBILIERS. La taxe est également perçue sur les biens et services auxquels ont recours les consommateurs lorsqu’ils quittent une maison pour s’installer dans une autre. Ces dépenses comprennent notamment les frais de déménagement, les rénovations et l’achat de meubles et de gros appareils électroménagers.

Prévisions du marché résidentiel S.I.A./MLS de l'ACI

Pour de plus amples renseignements :
Gregory Klump
Économiste en chef
613-237-7111
gklump@crea.ca

Bob Linney
Directeur des Communications
613-237-7111
rlinney@crea.ca

Source: L'Association canadienne de l'immeuble (ACI)

 

Top of page