jeudi 28 mai 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

novembre 2006

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2006
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
novembre 2006
décembre 2006


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Annonce des lauréats des prix d’excellence en habitation 2006 de la SCHL

OTTAWA, Ontario, 6 novembre 2006 — Lynne Yelich, Secrétaire parlementaire à l’honorable Diane Finley, ministre des ressources humaines et du développement social, a divulgué aujourd’hui le nom des 16 lauréats des Prix d’excellence en habitation 2006, décernés par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) pour récompenser les initiatives en matière d’habitation qui contribuent à rendre les logements plus abordables.

« Les prix d’excellence en habitation visent à souligner des réalisations importantes dans le secteur de l’habitation et à encourager le partage des pratiques exemplaires afin de favoriser la qualité et l’abordabilité des logements au Canada », a dit Mme Yelich. « Il est important d’honorer les accomplissements de personnes dont l’intérêt pour l’innovation dans le domaine du logement contribue à établir la norme pour favoriser les logements abordables dans notre pays. »

Le concours de cette année, dont le thème était « Pratiques exemplaires pour le logement abordable », est le neuvième depuis la création des Prix d’excellence en habitation, en 1988. Le concours s’adressait tant aux groupes qu’aux particuliers des secteurs public et privé. Les 16 lauréats ont été sélectionnés par un comité multidisciplinaire indépendant, composé d’experts en habitation provenant de toutes les régions du pays. La remise des prix a eu lieu aujourd’hui à Ottawa au cours d’un dîner en l’honneur des lauréats. La SCHL examinera de nouvelles façons de faire connaître les initiatives primées aux autres collectivités canadiennes.

Les Prix d’excellence en habitation de la SCHL ont réussi à promouvoir l’innovation dans les domaines suivants : le logement des personnes âgées (1988); le logement des jeunes familles (1990); le logement des personnes handicapées (1992); le logement des Autochtones (1994); le logement des jeunes (1997); les défis de l’habitation au prochain millénaire (2000); le logement abordable (2002 et 2004).

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans. La SCHL veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez composer le 1-800-668-2642.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Stéphanie Rubec
Directrice
Relations avec les médias et les associations
SCHL
613-748-2300 poste 3064
hap@cmhc-schl.gc.ca

Vous trouverez ci-joint le profil des lauréats ainsi qu’un document d’information sur les Prix d’excellence en habitation.

Lauréats des prix d’excellence en habitation

Pratiques exemplaires pour le logement abordable

Le logement abordable à Benny Farm
Les Maison Transitionelles « O3 »
Montréal (Québec)

La première phase du réaménagement de Benny Farm – un ensemble réunissant des logements abordables et des logements subventionnés offerts en location et en propriété dans des immeubles neufs et rénovés du boulevard Cavendish – tire à sa fin. Il s’agit là, sous de nombreux aspects, d’une importante initiative dans le domaine du logement abordable novateur : rénovation d’immeubles existants, aménagement et fonctionnement sans but lucratif, participation de la collectivité, planification fonctionnelle et efficiente des logements, efficacité énergétique et développement durable.

Pavillon pour patients autochtones Art Zoccole
Lu’ma Native Housing Society
Vancouver (Colombie-Britannique)

Cet immeuble d’appartements sans but lucratif pour Autochtones en milieu urbain compte 22 logements adaptés à la réalité culturelle autochtone et offre des services de soutien, tels que garderie, coordonnateur du pavillon et transport. Sept des logements forment le pavillon pour patients autochtones, destiné à soutenir femmes, enfants et familles qui, pour des raisons médicales, doivent quitter leur collectivité autochtone rurale et éloignée pour venir à Vancouver. Cette initiative unique résulte directement de l’identification d’un problème et de l’intérêt à répondre à ce problème exprimé par la Lu’ma Native Housing Society, le First Nations Chiefs’ Health Committee, le British Columbia Women’s Hospital et Santé Canada.

Connections Clubhouse
Connections Clubhouse Capital Mental Health Program
Halifax (Nouvelle-Écosse)

Dans le cadre de cette initiative, des personnes souffrant d’une maladie mentale grave ou récurrente ont conçu et mis en œuvre des réseaux de soutien afin de permettre, tant à eux-mêmes qu’à d’autres personnes de la collectivité, de regagner et de conserver la santé. Ainsi ces gens peuvent accéder à un logement stable et abordable et en faire la promotion. Ils deviennent des citoyens actifs au sein de leur collectivité par leur engagement dans des activités de sensibilisation et de défense des droits.

Logements familiaux abordables
Corporation Relance Saint-Magloire
Saint-Magloire (Québec)

Pour une famille de trois à cinq enfants, il coûte souvent très cher de se loger. Les membres de cette société sans but lucratif ont acheté des maisons et mis en place un critère de location selon lequel, plus une famille compte d’enfants d’âge scolaire moins le loyer qu’elle doit payer est élevé. Les locataires peuvent également accéder à la propriété, puisqu’une portion de leur loyer peut servir à constituer une mise de fonds en vue de l’obtention d’un prêt pour l’achat auprès d’une institution financière. Afin d’encourager les ménages à acheter leur maison, le montant affecté à la mise de fonds est plus élevé pendant les premières années.

Déné Empowerment Centre
Methy Construction and Maintenance Corporation
La Loche (Saskatchewan)

Le Déné Empowerment Centre fournit des logements de transition à des familles monoparentales à risque élevé, de même que des services de soutien dans des locaux adjacents, ce qui permet aux bénéficiaires de se prendre en charge pour accéder à l’autonomie, à l’indépendance, à l’inclusion sociale et au mieux-être et, en bout de ligne, pour se reloger dans un logement non soutenu. Afin d’aménager cet établissement intégré, on a rénové un établissement hospitalier existant et bâti en neuf les bâtiments de soutien adjacents. L’ensemble ainsi obtenu, qui est financièrement autosuffisant, comprend sept appartements, une salle de cours, une salle de réunion, deux bureaux et un centre de jour doublé d’une salle polyvalente à l’usage des locataires et de la collectivité.

Fort York Residence
Ville de Toronto – Administration des refuges, du soutien et du logement
Toronto (Ontario)

Fort York Residence est le premier établissement en son genre à Toronto. Construit en même temps qu’une garderie pour enfants, cet ensemble novateur offre aux hommes sans abri 74 lits dans des espaces de type dortoir et 24 logements de transition. Brisant le moule du refuge de transition à Toronto, Fort York Residence a été aménagé selon un modèle de services unique et en réponse au besoin de trouver, sous un même toit, un refuge, des logements de transition abordables, une formation en dynamique de la vie et un soutien à l’emploi. Puisque l’on reconnaît que trouver un emploi est l’élément clé qui parvient à briser le cycle de l’itinérance, Fort York Residence met à la disposition des résidents les outils et le soutien nécessaire pour refaire leur vie.

La maison durable de Lennox Island
Première nation de Lennox Island
Lennox Island (Île-du-Prince-Édouard)

La maison durable de Lennox Island constitue une première expérience de logements pratiques, abordables et durables dans cette collectivité des Premières nations. Elle intègre de nombreuses caractéristiques éconergétiques, tout en offrant aux occupants un environnement propre et sain. On estime que l’habitation consomme moins de 50 % de l’énergie requise par une maison classique pour le chauffage, l’eau chaude, les appareils ménagers et l’éclairage. Non seulement l’initiative incorpore des mesures de conservation de l’énergie, mais elle répond également aux exigences du programme R-2000 et des services ÉnerGuide pour les maisons neuves, de même qu’aux principes du programme de la Maison saineMC de la SCHL.

Ensemble d’habitation Mole Hill
Hotson Bakker Boniface Haden Architects/S.R. McEwan Architect
Vancouver (Colombie-Britannique)

Dans le cadre de ce projet, on a produit 27 logements abordables, à partir d’habitations appartenant à la municipalité de Vancouver et situées au cœur du secteur ouest de la ville, pour les offrir à des personnes seules, à des familles et à des personnes âgées à faible revenu, de même qu’à des résidents de longue date de l’îlot. Les caractéristiques patrimoniales intérieures et extérieures des maisons ont été préservées et restaurées, et chaque logement incorpore des techniques de construction écologique et des éléments éconergétiques. De plus, on a aménagé un nouveau bâtiment, trois garderies, des jardins communautaires et des vallées vertes, de même que le Dr. Peter Centre pour personnes atteintes du VIH ou du sida.

Immeubles de 5 logements publics de la Société d'habitation du Nunavut
Société d'habitation du Nunavut
Arviat (Nunavut)

La société d’habitation du Nunavut (SHN) a mis sur pied cette initiative afin de répondre à la pénurie d’habitations et aux autres problèmes particuliers que l’on rencontre dans le Nord en matière de logement. Les efforts ont visé à produire des logements publics abordables et éconergétiques pouvant être construits partout sur l’ensemble du territoire. En raison des conditions extrêmes et des coûts très élevés de construction, la SHN en est venue à concevoir un ensemble de logements publics qui répond non seulement aux besoins de confort des occupants mais également aux besoins traditionnels des ménages inuits. Grâce à sa conception novatrice, à une sélection judicieuse des matériaux et à la mise en place d’applications de la science du bâtiment, cette réalisation constitue une pratique exemplaire de logement abordable qui a été très favorablement accueillie sur le territoire.

Aménagement de logements préfabriqués sur le toit du 25, rue Leonard
Levitt Goodman Architects Ltd. et St. Clare’s Multifaith Housing
Toronto (Ontario)

En 2005-2006, la société St. Clare’s a décidé d’agrandir son ensemble de logements-services du 25, rue Leonard à Toronto, en ajoutant un cinquième et un sixième étages comptant 26 studios autonomes de 212 pieds carrés. Il s’agit de modules préfabriqués aménagés autour d’une cour extérieure paysagée située sur le toit de l’immeuble existant. Le programme de subvention interne de la société St. Clare’s permet à 80 % des locataires de payer un loyer égal à la composante logement de leurs prestations d’aide sociale. L’initiative de densification du 25, rue Leonard démontre que l’utilisation de logements manufacturés constitue un moyen esthétique, simple et efficient de densifier un complexe de logement social existant.

Projets Durocher / d’Anvers
RAMPE, Groupe CDH et Douglas Alford Architecte
Montréal (Québec)

Les deux projets de la coopérative et de l’organisme à but non lucratif (OBNL) ont été construits sur un ancien terrain résidu de la Ville de Montréal dans le quartier Parc Extension. Ils participent à la revitalisation du quartier en proposant 60 logements abordables neufs, de 30 unités par projet, à des familles nombreuses le long d'une nouvelle section de la rue Durocher. Ces projets sont le résultat d'une lutte de plus 15 ans de la part des groupes communautaires du quartier. Ce projet a été conçu et réalisé tout en respectant les normes de l'Agence de l'efficacité énergétique avec une accréditation Novoclimat.

Ensemble de logements abordables du 20, chemin Sewells
Wigwamen Incorporated
Toronto (Ontario)

L’organisme Wigwamen Incorporated produit des logements abordables, principalement pour répondre aux besoins de logement des Autochtones en milieu urbain. En collaboration avec le programme Let’s Build de la ville de Toronto, l’organisation a récemment aménagé un immeuble d’appartements locatifs abordables, de conception novatrice, au 20, chemin Sewells à Toronto. Achevé et occupé au cours de l’été 2005, l’immeuble compte 92 logements dont le loyer est proportionné au revenu, faible ou modeste, des personnes seules ou des familles qui les habitent. Un tiers des appartements sont des logements de transition, tandis que les deux autres tiers sont des logements abordables de type permanent. La moitié des appartements sont expressément destinés aux Autochtones.

Volet itinérance de Solidarité 5 000 logements
Direction du développement du logement social et abordable, Ville de Montréal
Montréal (Québec)

De 2002 à 2005, la Ville de Montréal a coordonné une mobilisation exemplaire des acteurs gouvernementaux, municipaux, communautaires et institutionnels pour réaliser 611 logements abordables pour des personnes sans abri. Plutôt que d'accroître les places dans les refuges, Montréal a misé sur la création de logements avec services de soutien communautaire, une solution durable favorisant l'intégration sociale de ces personnes. Des résultats ont été observés dès l'hiver 2004 : il n'a pas été nécessaire d'ouvrir des dortoirs d'urgences pour des personnes sans abri, contrairement aux années précédentes.

Wakamow Place
Moose Jaw Non-Profit Housing Corporation
Moose Jaw (Saskatchewan)

L’ensemble Wakamow Place compte 16 logements (quatre studios et douze appartements d’une chambre) sûrs, abordables en milieu de soutien destinés à des adultes ayant une maladie mentale chronique. À proximité de l’immeuble, un centre de ressources en santé mentale offre au groupe de locataires et à d’autres personnes ayant une maladie mentale chronique des activités sociales, de loisir et de préparation professionnelle. Cette réalisation est le fruit d’un partenariat intensif entre le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial et la collectivité, qui a permis de réunir, de manière viable et adéquate, le financement, les services et la durabilité nécessaires.

WoodGreen Community Services: HOMEWARD BOUND
WoodGreen Community Services
Toronto (Ontario)

HOMEWARD BOUND est un programme novateur qui permet à des mères et à leurs enfants de sortir de façon permanente du réseau des maisons d'hébergement en accédant à l'autonomie financière. Ce programme illustre une approche holistique et intégrée qui consiste à offrir, sous un même toit, une formation de préparation professionnelle et en dynamique de la vie, avec un accent mis sur les connaissances en informatique et des études commerciales, le logement, les services de garde d’enfants, le counselling et l’intégration communautaire. Au cours de l’étape finale du programme, les participantes se voient offrir un emploi à temps plein chez l’un des membres du HOMEWARD BOUND’s Industry Council, puis, par l’entremise du programme d’accès à la propriété de Woodgreen, l’occasion d’acheter un logement permanent.

Région de York : Armitage Gardens – conversion d’un immeuble
La municipalité régionale de York / Housing York Inc.
New Market (Ontario)

Armitage Gardens est un ensemble unique de 58 logements abordables, sans obstacles, conçus pour les aînés et les adultes ayant un handicap. Cet ensemble a pu voir le jour par la conversion de l’aile inoccupée d’un établissement de soins voisin. Des services de soutien en résidence qui facilitent l’autonomie sont offerts à la moitié des résidents, par l’entremise de l’établissement de soins administrés par les autorités régionales. Grâce à l’aide financière consentie par quatre paliers de pouvoirs publics pour les dépenses en immobilisations et les frais de fonctionnement, le loyer de 52 appartements est proportionnel au revenu de l’occupant. Un partenariat créatif a soutenu la production de cet ensemble aux pratiques exemplaires.

Prix d’excellence en habitation 2006

Pratiques exemplaires pour le logement abordable

Les Prix d’excellence en habitation de la SCHL, qui sont décernés tous les deux ans, ont été créés en 1988. Ils sont remis dans le cadre d’un forum national dont le but est de mettre en évidence les pratiques exemplaires visant à améliorer la qualité des logements, à les rendre plus abordables et à multiplier les options en matière d’habitation au Canada. Le concours des Prix d’excellence en habitation 2006, qui a pour thème « Pratiques exemplaires pour le logement abordable », récompense les personnes et les organisations ayant contribué de façon exceptionnelle à la création de logements abordables et les aide à faire connaître ces pratiques dans l’ensemble du pays.

Le concours de 2006 s’adressait à toute personne ou à tout groupe des secteurs public ou privé (à l’exception des employés de la SCHL) travaillant dans les domaines du logement ou de la construction, aux organismes gouvernementaux chargés du logement et des services sociaux, aux institutions financières et aux établissements de crédit, aux groupes sans but lucratif et aux coopératives d’habitation, aux organismes non gouvernementaux, aux organismes bénévoles et aux groupes communautaires ainsi qu’aux organismes religieux et caritatifs.

Suivant la réception des candidatures, un comité externe indépendant composé d’experts de l’habitation de toutes les régions du Canada s’est réuni pour choisir les 16 lauréats qui ont recu leur prix lors d’un dîner qui a eu lieu à Ottawa, le 6 novembre 2006. Les lauréats ont eu l’occasion de nouer des relations entre eux et avec des représentants du secteur de l'habitation.

Thème des concours précédents

  • 2004 – Pratiques exemplaires pour le logement abordable
  • 2002 – Abordabilité du logement : des innovations
  • 2000 – L’habitation de l’avenir aujourd’hui : Relever les défis du prochain millénaire
  • 1997 – Enfin chez moi! Partager les réussites : le logement pour les jeunes
  • 1994 – Partager les réussites du logement autochtone
  • 1992 – Autonomie chez soi d’abord
  • 1990 – Logement abordable pour les jeunes familles
  • 1988 – Innovations en matière de logement pour personnes âgées

Pour obtenir un complément d’information au sujet des lauréats précédents, consultez le site Web de la SCHL :

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page