dimanche 27 septembre 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

mars 2007

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2007
janvier 2007
février 2007
mars 2007
avril 2007
mai 2007
juin 2007
juillet 2007
août 2007
septembre 2007
octobre 2007
novembre 2007
décembre 2007


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Ouverture officielle de maisons de transition destinées aux personnes autochtones sans abri

WINDSOR, Ontario, le 09 mars, 2007 — Des représentants du gouvernement du Canada et de la Ville de Windsor se sont joints aujourd’hui à des invités, des locataires et des partenaires communautaires pour souligner l’ouverture officielle de Biimskiinodin, la toute dernière acquisition du regroupement Can-Am Urban Native Homes. Ce nouvel établissement contribuera à aider des familles à se sortir de l’itinérance et à trouver un logement permanent grâce à deux unités d’hébergement abordables et de transition, de même qu’à des services de soutien.

Ce projet qui se chiffre à 337 444 $ a bénéficié de l’aide financière du gouvernement du Canada dans le cadre de l’Initiative de partenariats en action communautaire, à raison d’un montant de 295 844 $. Qui plus est, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a offert un montant de 40 758 $ par le biais de son Programme d'amélioration des maisons d'hébergement. Et enfin, c’est une enveloppe de la 18 000 $ qu’a fournie la Ville de Windsor afin d’offrir des suppléments au loyer par le truchement du Programme Strong Communities Rent Supplement de l’Ontario.

Étaient de cette cérémonie, notamment le député de Essex, M. Jeff Watson, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre de Ressources humaines et Développement social Canada, la conseillère municipale du quartier 2 pour la Ville de Windsor, Mme Caroline Postma, ainsi que la directrice exécutive de Can-Am Urban Native Homes, Mme Margaret Messenger.

« Le nouveau gouvernement du Canada respecte son engagement d’aider ceux et celles qui sont sans abri ou qui risquent de sombrer dans l’itinérance. Le projet Biimskinodin permettra de garantir que les familles autochtones à risque de Windsor ont accès aux logements et aux services dont ils ont besoin », a souligné M. Watson.

« Les suppléments au loyer sont l’une des mesures importantes auxquelles ont recours les municipalités pour régler le problème de l’itinérance et favoriser la création de nouveaux logements abordables », a ajouté M. Dwight Duncan, ministre de l’Énergie et député provincial de Windsor - St. Clair au nom de John Gerretsen, ministre des Affaires municipales et du Logement. « Le gouvernement McGuinty est fier de collaborer avec la Ville de Windsor pour offrir des possibilités de logement aux citoyens qui tentent par tous les moyens d’éviter de sombrer dans l’itinérance. »

« Le logement abordable fait partie intégrante des assises d’une collectivité bienveillante. Nous sommes heureux de participer au projet Biimskiinodin et d’aider les familles à faire le pas vers leur nouveau foyer », a déclaré le maire de Windsor, M. Eddie Francis.

« Nous sommes extrêmement fiers non seulement de pouvoir offrir un logement aux familles autochtones sans abri mais aussi de leur offrir la chance de s’établir de façon permanente dans un foyer et de rompre de cercle de l’itinérance. C’est grâce au soutien que nous ont offerts les gouvernements fédéral et provincial et l’administration municipale que nous sommes parvenus à acquérir et à rénover une maison d’hébergement et à offrir aux participants de la maison Biimskiinodin les services de soutien dont ils ont besoin », a conclu M. Eric Hill, coordonnateur des logements de transition.

Renseignements supplémentaires :

Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance
www.homelessness.gc.ca

Ministère des Affaires municipales et du Logement
www.mah.gov.on.ca

Ville de Windsor
www.citywindsor.ca

Can-Am Urban Native Homes
www.caunh.ca

Renseignements supplémentaires (médias seulement) :

Pema Lhalungpa
Attachée de presse
Cabinet du ministre Solberg
819-994-2482

Catherine Kaye
Service Canada
Région de l’Ontario
416-954-7302

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et
Développement social Canada
819-994-5559

Beth Bailey
Société canadienne d’hypothèques
et de logement
416-218-3355

Patricia Dolan Lewis
Agente de marketing et
de communication
Ville de Windsor
519-253-2300 poste 6877

Margaret Messenger
Directrice exécutive
Can-Am Urban Native Homes
519-977-7782

Document d’information

L’initiative nationale pour les sans-abri

Le nouveau gouvernement du Canada a récemment annoncé que l’Initiative nationale pour les sans-abri, qui prendra fin en mars 2007, sera remplacée, le 1er avril 2007, par la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance. Le programme s'assurera de travailler en partenariat avec les organisations communautaires, les secteurs privé et bénévole ainsi que les autres ordres du gouvernement afin de mettre au point des solutions locales face à l'itinérance.

Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance

La nouvelle Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance disposera de 269,6 millions de dollars échelonnés sur deux ans pour aider les communautés canadiennes à lutter plus efficacement contre l’itinérance.

La Stratégie mise sur l’approche « priorité au logement », car la stabilité du logement est essentielle à l’autonomie et favorise une participation active à la société canadienne. Assortie de buts bien définis (renforcement des partenariats, amélioration de la viabilité des initiatives et obtention de résultats tangibles), la nouvelle Stratégie offrira aux Canadiens et Canadiennes dans le besoin des résultats concrets, positifs et durables.

Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL)

Depuis plus de 60 ans, la Société canadienne d’hypothèques et de logement est l’agence nationale du logement par excellence et a à cœur d’aider les Canadiens à accéder à un large éventail de propriétés abordables et de qualité en plus de favoriser le dynamisme et la bonne santé des collectivités et des villes d’un bout à l’autre du pays.

La SCHL met à la disposition des foyers à faible revenu une foule de programmes de rénovation. Aussi, par le truchement de son Programme d'amélioration des maisons d'hébergement, la SCHL offre un soutien financier à ceux et celles qui désirent réparer, moderniser et rénover des refuges pour les victimes de violence familiale, de même qu’à ceux et celles qui souhaitent acquérir ou construire de nouveaux refuges et des maisons d’hébergement transitoire, là où le besoin se fait sentir.

Can-Am Urban Native Home

C’est dans le cadre d’un programme de développement communautaire qu’un groupe de bénévoles a constaté, en 1988, qu’il existait un besoin urgent d’aider la communauté autochtone et de lui offrir des logements abordables et de transition. Le regroupement Can-Am Urban Native Homes venait de voir le jour. Il compte aujourd’hui 81 maisons unifamiliales en plus de la Nash Kanonhsa Home et la Biimskiinodin Transitional House.

Fort du large éventail de services de soutien offert par ses partenaires communautaires, le Can-Am Urban Native Homes se préoccupe également d’aider les familles à entretenir leur maison. Et lorsqu’elles sont accueillies à la maison d’hébergement transitoire, les familles peuvent y rester pendant environ six mois jusqu’à ce qu’elles trouvent un logement permanent.

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page