samedi 04 avril 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

mai 2007

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2007
janvier 2007
février 2007
mars 2007
avril 2007
mai 2007
juin 2007
juillet 2007
août 2007
septembre 2007
octobre 2007
novembre 2007
décembre 2007


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Les mises en chantier d’habitations vont diminuer en 2007 et 2008

OTTAWA, Ontario, le 15 mai, 2007 — Selon le rapport Perspectives du marché de l'habitation Canada du deuxième trimestre de 2007, publié par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier au Canada diminuera pour s’établir à 213 425 cette année, après avoir atteint 227 395 en 2006. En 2008, il poursuivra sa descente et se situera à 200 175. Cela fera sept années de suite que le nombre de mises en chantier dépasse le cap des 200 000.

« Même si certains facteurs fondamentaux comme la vigueur de l’emploi, la hausse du revenu et les bas taux hypothécaires contribueront encore à maintenir la demande forte, le nombre de mises en chantier d’habitations au Canada se remettra à fléchir peu à peu en 2007. Toutes les provinces sauf la Saskatchewan accuseront des baisses à ce chapitre », a indiqué Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. « La demande de logements pour propriétaire-occupant sera affaiblie surtout par l’augmentation des charges de remboursement hypothécaire et par l’effritement de la demande refoulée qui s’était accumulée pendant les années 1990 ».

Les ventes de logements existants comptabilisées par le Service inter-agences® (S.I.A.®)1 toucheront en 2007 leur point le plus haut : 487 500 transactions. L’activité record prévue en Alberta aura une incidence déterminante sur cet accroissement annuel de 0,9 %. Les acheteurs disposeront d’un choix plus vaste grâce à la multiplication des inscriptions, ce qui aidera à maintenir le nombre de ventes S.I.A.® bien au-dessus des 450 000 au cours des deux prochaines années. En 2008, les ventes S.I.A.® se chiffreront à 466 490 – leur quatrième sommet en importance. Quant au prix S.I.A.® moyen, il continuera de croître vigoureusement en 2007 (de 9,6 %) sous l’effet principalement des fortes pressions qui ne cessent de s’exercer sur les prix dans l’Ouest canadien. En 2008, comme la plupart des marchés de revente gagneront en équilibre, il progressera de 4,9 %.

À plus long terme, soit entre 2009 et 2011, le nombre annuel de mises en chantier diminuera graduellement pour s’établir à 188 300, un niveau qui cadre davantage avec les facteurs démographiques fondamentaux. La conjoncture économique favorable et la bonne tenue du marché de l’emploi attireront un afflux constant d’immigrants tout au long de cette période et continueront ainsi de soutenir la demande de logements.

En Colombie-Britannique, le nombre de mises en chantier demeurera supérieur aux moyennes historiques, mais il se repliera quelque peu. La demande d’habitations restera vive grâce à la croissance rapide de l’emploi et du revenu et aux soldes migratoires positifs. Cependant, l’offre de logements existants se développera, de sorte que la demande ne débordera plus autant sur le marché du neuf. Le nombre de mises en chantier, qui avait atteint 36 443 en 2006, descendra à 34 700 en 2007 puis à 32 300 en 2008. Le prix S.I.A.® moyen en Colombie-Britannique augmentera de 8,7 % cette année et de 4,2 % l’an prochain.

L’Alberta, malgré l’affaiblissement de son essor, demeurera jusqu’en 2008 parmi les provinces qui affichent les meilleures performances économiques. La forte demande de logements neufs sera soutenue par des facteurs économiques fondamentaux qui lui sont bénéfiques et par un excellent bilan migratoire. En contrepartie, l’escalade des charges de remboursement hypothécaire commencera à peser sur la migration nette au cours des deux années à venir. On s’attend à ce que le nombre de mises en chantier, qui s’était hissé à 48 962 en 2006, diminue pour s’établir à 47 000 en 2007 – son troisième sommet en importance – puis à 44 500 en 2008. Le prix S.I.A.® moyen, après un bond sans précédent de 30,7 % en 2006, grimpera de 26,1 % en 2007 et de 9,7 % en 2008.

En Saskatchewan, la croissance économique régulière, la bonne tenue de l’emploi et l’augmentation du solde migratoire sont de bon augure pour la demande d’habitations. De 3 715 en 2006, le nombre de mises en chantier devrait s’élever à 3 850 en 2007 mais redescendre à 3 700 en 2008.

Au Manitoba, grâce aux importants volumes de construction non résidentielle, à la vitalité du marché de l’emploi et à l’intensification de l'immigration internationale due à l’efficacité du Programme des candidats des provinces, le nombre de mises en chantier restera considérable. Il devrait se situer à 5 000 en 2007 et à 4 900 en 2008, après avoir atteint 5 028 en 2006.

En Ontario, la demande d'habitations demeurera appréciable malgré la croissance modérée de l'économie, le renchérissement des logements neufs, le choix élargi sur le marché de la revente et le manque de terrains. De 73 417 en 2006, le nombre de mises en chantier passera à 68 000 en 2007 et à 63 875 en 2008 – résultats qui cadrent davantage avec la moyenne des quinze dernières années. Le prix S.I.A.® moyen en Ontario progressera de 5,4 % cette année et de 3,3 % l’an prochain.

Au Québec, la construction résidentielle va perdre de son entrain, car l'expansion de l'économie sera modeste et la demande refoulée qui s'était accumulée pendant les années 1990 va se résorber. Les mises en chantier se chiffreront donc à 43 775 en 2007 puis à 40 250 en 2008, après avoir atteint un total de 47 877 en 2006. La croissance du prix S.I.A.® va ralentir : son taux se situera à 4,6 % cette année et à 2,9 % l’an prochain.

Au Nouveau-Brunswick, la hausse des coûts de construction et l’offre accrue de logements existants se traduiront par un recul de la construction résidentielle. On s’attend à une baisse des mises en chantier, dont le nombre passera de 4 085 en 2006 à 3 700 en 2007 et à 3 600 en 2008.

En Nouvelle-Écosse, malgré le solde migratoire négatif, la conjoncture économique continuera d’être favorable à la demande de logements, et ce grâce aux bas taux hypothécaires, à la grande confiance des consommateurs et à l’augmentation du revenu des ménages. Après avoir atteint 4 896 en 2006, le nombre de mises en chantier descendra à 4 650 cette année et à 4 400 l’an prochain, selon les prévisions.

À l’Île-du-Prince-Édouard, l’économie devrait connaître une expansion modérée au cours des deux années à venir, et l’emploi continuera de progresser de moins de 1 %. En conséquence, la construction résidentielle se repliera : on prévoit 625 mises en chantier en 2007 et 600 autres en 2008, alors qu’on en avait dénombré 738 en 2006.

À Terre-Neuve-et-Labrador, même si la croissance du PIB sera de 5,0 % en 2007 grâce à d’importants projets de production pétrolière, la faiblesse de l’emploi, les pertes démographiques constantes et l’élévation des charges de remboursement hypothécaire feront reculer le nombre de mises en chantier. De 2 234 en 2006, il passera à 2 125 en 2007. Il poursuivra ensuite sa glissade et s’établira à 2 050 en 2008.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans. Elle veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage composer le 1-800-668-2642.

1S.I.A.® est une marque de commerce enregistrée de l’Association canadienne de l’immeuble.

Renseignements sur ce communiqué :

Bob Dugan
SCHL
613-748-4009
bdugan@cmhc-schl.gc.ca

Perspectives nationales du marché de l'habitation
Indicateurs clés du marché de l'habitation
2006
Chiffres réels
2007
Prévisions
2008
Prévisions
Mises en chantier d'habitations
227 395
213 4001
200 2001
Mises en chantier, maisons individuelles
121 313
110 8001
103 7001
Mises en chantier, logements collectifs
106 082
102 7001
96 5001
Ventes S.I.A.®2
483 223
487 5001
466 5001
Prix de vente S.I.A.® moyen ($)2
277 020
303 5001
318 4001
Perspectives provinciales du marché de l'habitation
Mises en chantier d'habitations
2006
Chiffres réels
2007
Prévisions
2008
Prévisions
Terre-Neuve-et-Labrador
2 234
2 125
2 050
Île-du-Prince-Édouard
738
625
600
Nouvelle-Écosse
4 896
4 650
4 400
Nouveau-Brunswick
4 085
3 700
3 600
Québec
47 877
43 775
40 250
Ontario
73 417
68 000
63 875
Manitoba
5 028
5 000
4 900
Saskatchewan
3 715
3 850
3 700
Alberta
48 962
47 000
44 500
Colombie-Britannique
36 443
34 700
32 300

SOURCE : SCHL, Perspectives du marché de l'habitation, Canada, deuxième trimestre de 2007.

1 Chiffres arrondis à la centaine près.
2 Service inter-agences® (S.I.A.®) est une marque de commerce enregistrée de l'Association canadienne de l'immeuble (ACI). Les données portent sur dix provinces.

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

Top of page