lundi 19 octobre 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 

Communiqués de presse - Archives nationales

septembre 2010

 

Liens utiles:
Archives nationales
Archives 2010
janvier 2010
février 2010
mars 2010
avril 2010
mai 2010
juin 2010
juillet 2010
août 2010
septembre 2010
octobre 2010
novembre 2010
décembre 2010


Portable Document Format Version imprimable View page in English

Le lancement d’un institut mondial de gestion des risques rehaussera la réputation du secteur financier canadien

TORONTO, Ontario, le 13 septembre, 2010 — Le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et des dirigeants du secteur financier de l’Ontario ont annoncé aujourd’hui un plan de mise sur pied, à Toronto, d’un institut mondial de gestion des risques du secteur financier. Ce dernier s’appuiera sur la réputation de plus en plus enviable du Canada dans le domaine de la gestion des risques financiers.

Grâce aux liens établis avec les grandes universités canadiennes et des experts du monde entier reconnus en gestion des risques, l’institut fournira des services intégrés de recherche appliquée et de formation dans plusieurs disciplines de la gestion des risques. Il favorisera également une saine compréhension des risques en collaborant avec les organismes de réglementation, les experts du domaine des risques, les universitaires, les décideurs et les professionnels du domaine.

Le gouvernement fédéral et celui de l’Ontario accordent chacun 10 millions de dollars en financement initial de l’institut, auxquels s’ajoutent des engagements de contributions de donateurs du secteur privé, à hauteur de 2,5 millions de dollars par année. Ces donateurs comprennent la Société de Gestion AGF Limitée, la Banque de Montréal, la Banque Canadienne Impériale de Commerce, l’Institut canadien des actuaires, l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, le Bureau d’assurance du Canada, Intact Corporation financière, la Corporation Financière Mackenzie, la Financière Manuvie, le Régime de retraite des employés municipaux de l’Ontario, le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, la Banque Royale du Canada, la Banque Scotia, la Financière Sun Life et le Groupe Financier Banque TD. 

L’institut constitue la première initiative découlant d’une vaste stratégie à l’intention du secteur des services financiers, qui a pour but de créer de nouveaux emplois et d’attirer des investissements. Initiée par la Toronto Financial Services Alliance et annoncée en novembre 2009, cette stratégie appuiera la compétitivité et la croissance du secteur, et permettra à la région de Toronto de se hisser parmi les 10 plus importants centres financiers du monde.

 « L’institut exercera un effet de levier sur les solides acquis financiers du Canada et il rehaussera l’image de marque de notre secteur financier, a mentionné Jim Flaherty, ministre des Finances du Canada. Le gouvernement du Canada s’engage à mettre en valeur les points forts de notre système financier. Nous avons été un chef de file tout au long de la crise financière mondiale, et des initiatives comme celles que nous annonçons aujourd’hui ne peuvent que rehausser la réputation du pays. »

« La contribution de l’Ontario nous aidera à tirer profit des solides antécédents du secteur des services financiers de l’Ontario et de son effectif diversifié et très qualifié, a ajouté Dwight Duncan, ministre des Finances de l’Ontario. Le leadership de l’institut aidera ce secteur à demeurer un moteur de croissance pour la province et lui permettra de continuer de créer des milliers d’emplois très rémunérateurs tout en protégeant les intérêts des consommateurs et des investisseurs. »

Le Conseil des chefs de file des services financiers, organe nouvellement créé pour superviser la mise en œuvre de la stratégie, se compose des chefs de la direction de 15 grandes sociétés financières de Toronto ainsi que de représentants du gouvernement du Canada, du gouvernement de l’Ontario et de la ville de Toronto.

Le président du Conseil, Dominic D’Alessandro, ancien chef de la direction de la Financière Manuvie, a déclaré : « La direction d’une société financière florissante à l’échelle mondiale repose sur des professionnels capables d’évaluer et de gérer les risques d’une manière intégrée à l’échelle de l’entreprise. La collaboration intersectorielle et interprofessionnelle dérivée de l’institut appuiera cet objectif grâce à la définition, à la création et à la promotion des pratiques exemplaires requises par les professionnels financiers. »

Des représentants d’un certain nombre d’universités ont participé au plan de mise sur pied de l’institut, y compris des membres du département d’économie de l’Université Queen’s, de la Rotman School of Management et du département de mathématiques (Risklab Toronto) de l’Université de Toronto, de la Richard Ivey School of Business de l’Université de Western Ontario et du Waterloo Research Institute in Insurance, Securities and Quantitative Finance (WatRISQ) de l’Université de Waterloo.

L’institut recueille aussi l’appui d’associations internationales reconnues, dont celui de la section canadienne de l’Alternative Investment Management Association (AIMA Canada), du CFA Institute et de la Toronto CFA Society, de la Global Association of Risk Professionals, de l’International Association of Financial Engineers et de la  Professional Risk Managers’ International Association.

Source: Ministére des Finances Canada

 

Top of page