mercredi 21 octobre 2020
Une société canadienne d’hypothèques
Accueil
Renseignements hypothécaires
Profil de la Société
Communiqués – les plus récents et archives interrogeables par date et par mot clé
Qualification hypothécaire en ligne
Communiquez avec nous
 
Nouvelles hypothécaires

 

Liens utiles:
Archives du mois dernier
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Version imprimable View page in English


Derniers communiqués de presse et nouvelles hypothécaires

CanEquity Mortgage vous fera part des toutes dernières nouvelles hypothécaires canadiennes et des articles sur l’habitation. Par ailleurs, vous êtes convié(e) à nous faire parvenir toute contribution que vous souhaiteriez apporter à notre bulletin électronique d’information.

Nouveaux logements-services destinés aux aînés de Fort St. John

FORT ST. JOHN, Colombie Britannique, le 14 septembre, 2007 — Les trois ordres de gouvernement ont célébré aujourd’hui l’inauguration de l’ensemble Heritage Manor II, une nouvelle résidence-services comptant 24 logements qui a été construite au coût de 6,2 millions de dollars à Fort St. John.

« Le nouveau gouvernement du Canada a à coeur d’offrir aux aînés des options concrètes de logement qui leur permettent de continuer à vivre au sein de leur collectivité, près de leur famille et de leurs amis », a indiqué Jay Hill, député fédéral de Prince George - Peace River, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre des Ressources humaines et du Développement social. « Les personnes âgées de Fort St. John ont désormais accès à un plus grand nombre de logements abordables de qualité qui répondent à leurs besoins particuliers »

« La résidence Heritage Manor II permet aux personnes âgées du Nord de la province de demeurer dans leur milieu », d’ajouter Richard Neufeld, député provincial de Peace River North. « La construction de ces nouveaux appartements a permis d’accroître le parc de logements et d’offrir aux aînés de Fort St. John plus de soutien et d’options. »

Les logements-services sont des appartements autonomes d'une chambre situés dans des ensembles où les résidents peuvent bénéficier de services de soutien, tels que repas, ménage, blanchisserie, activités récréatives, aide en matière de médicaments et autres, ainsi que d’un système d'intervention 24 heures sur 24.

« Les logements-services représentent une option mitoyenne entre les soins à la maison et les soins en établissement offerts par le North Peace Care Centre », a souligné Dale Bumstead au nom du conseil d'administration de la Northern Health. « La Northern Health collabore étroitement avec les organismes partenaires en vue de produire de nouveaux logements-services partout dans le Nord de la Colombie-Britannique, pour que les aînés de notre région bénéficient d’un meilleur soutien », a déclaré le Dr John Gentles.

« La ville de Fort St. John est fière de s’être associée aux gouvernements fédéral et provincial ainsi qu’à la Northern Health afin de produire cette résidence-services dont on a grandement besoin », a renchéri le maire de St. John, Jim Eglinski. « Notre province est engagée à produire des logements-services à prix abordable dans toute la Colombie-Britannique; la ville de Fort St. John s’engage à collaborer avec les instances gouvernementales en vue de contribuer à l’apport de logements-services à prix abordable dans notre ville, au bénéfice des résidents de la région Peace. »

Ces nouveaux logements font partie des 5 000 nouvelles places en établissements de soins, en résidences-services et en milieu de soutien avec services que le gouvernement de la Colombie-Britannique s’est engagé à fournir d’ici la fin de 2008. À ce jour, 8 839 places et logements nouveaux ou de remplacement ont été produits, un ajout net de 3 411 nouvelles places.

La province de la Colombie-Britannique a pour objectif de produire plus de 4 000 logements-services abordables pour les aînés et les personnes handicapées de la Colombie-Britannique. Jusqu’à maintenant, plus de 3 900 logements ont été attribués dans diverses régions de la province. Le budget provincial affecté aux centres d’hébergement et au logement abordable est de 328 millions de dollars, près du triple de ce qu’il était en 2001.

Le gouvernement du Canada, par l'entremise de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, versera 130 millions de dollars d'ici 2010 au profit du logement abordable en Colombie-Britannique. Le gouvernement provincial fournira chaque année au moins 34 millions de dollars pour subventionner le coût des logements construits en application de l’Entente Canada - Colombie-Britannique concernant le logement abordable, dans le cadre d’une grande stratégie visant à offrir un éventail d’options de logement aux plus démunis de la Colombie-Britannique.

Personnes-ressources :

Renee Schisler
Communications
BC Housing
604-439-4757
604-375-1235 (cellulaire)

Mark Karjaluoto
Northern Health
250-565-2694

Sandy Scott
Société canadienne d’hypothèques
et de logement
604-737-4032

Voir le discours

Document d’information

Heritage manor II

L’ensemble Heritage Manor II, situé au 9824, 106e avenue à Fort St. John, comprend 24 logements-services. La construction a été achevée en mars et les résidents ont emménagé en juin 2007. Les résidents paient un loyer équivalant à 70 % de leur revenu après impôt.

L’immeuble de trois étages à ossature de bois est entièrement accessible en fauteuil roulant. Il est relié à l’ensemble résidentiel pour aînés autonomes Heritage Manor au moyen d’un passage couvert.

Partenaires et financement

Les dépenses en immobilisations dans le cadre de cette initiative s’élèvent à 6 272 206 $.

  • Le gouvernement fédéral, par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, a versé 305 000 $ aux titres des subventions pour immobilisations.
  • Le gouvernement provincial a versé une subvention unique de 215 000 $.
  • La ville de Fort St. John a vendu le terrain d’une valeur de 80 000 $ au coût de 1 $.
  • Le reste des fonds provient d'un prêt hypothécaire consenti dans le cadre d'un accord d'exploitation conclu avec la province.

Les coûts d’exploitation relatifs à cette initiative seront couverts comme suit :

  • La province versera annuellement des subventions de 4,75 millions de dollars sur 35 ans pour le logement et les services de soutien.
  • Northern Health assurera le financement annuel des services de soins personnels.

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-14_CMHC-assisted_living_units-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


Ouverture d’un nouvel ensemble de logements abordables à Winkler construit au coût de trois millions de dollars

WINKLER, Manitoba, le 13 septembre, 2007 — Les Manitobains de la région de Winkler ont désormais accès à un nouvel ensemble de logements abordables, grâce à un financement de près de deux millions de dollars obtenu des gouvernements fédéral et provincial, dans le cadre de l’Initiative Canada - Manitoba concernant le logement abordable.

Brian Pallister, député de Portage - Lisgar, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre des Ressources humaines et du Développement social, Doug Martindale, député provincial de Burrows, au nom de l’honorable Gord Mackintosh, ministre des Services à la famille et du Logement du Manitoba, et Martin Harder, maire de la Ville de Winkler, ont présidé la cérémonie d’inauguration.

« Le nouveau gouvernement du Canada est déterminé à offrir des logements abordables à ceux qui en ont le plus besoin, au Manitoba et dans tout le pays », a déclaré le député Pallister. « L’aménagement de ces nouveaux logements permettra à des familles et à des personnes à revenu peu élevé et à des personnes handicapées de Winkler de vivre dans des logements sûrs et de qualité, à un coût abordable, et d’entreprendre une nouvelle étape de leur vie. »

« En travaillant ensemble, nous pouvons créer des logements abordables, sûrs et accessibles pour les Manitobains », a dit M. Martindale. « Nous sommes résolus à poursuivre notre plan global en matière de logement grâce à Logements abordables, un des quatre volets de notre stratégie concernant le logement. »

C’est la société Winkler Affordable Housing Inc. qui a lancé le projet d’aménagement de cet ensemble, situé sur la promenade Southgate. La Ville de Winkler a appuyé le projet en fournissant le terrain d’une valeur de plus de 200 000 dollars; le reste du financement proviendra de Winkler Affordable Housing Inc. Le coût total est estimé à plus de 3,1 millions de dollars.

Ce nouvel ensemble comporte 24 logements abordables de style maisons en rangée à demi-niveaux qui sont destinés à des familles à revenu modeste. Les résidents de douze de ces logements recevront un supplément de loyer et deux logements seront accessibles à des personnes à mobilité réduite. Le loyer de ces nouveaux appartements est considéré comme abordable, puisqu’il équivaudra au loyer médian du marché dans les régions rurales du Manitoba.

« La Ville de Winkler est fière de participer aux contributions des gouvernements fédéral et provincial afin d’offrir des logements abordables dont notre ville a grandement besoin », a déclaré le maire Martin Harder. « Nous savons que grâce aux logements créés, les résidents pourront vivre à long terme dans un endroit confortable. Nous croyons qu’en offrant aux gens un logement et un nouveau départ dont ils peuvent être fiers, ils amélioreront leur style de vie et seront encouragés à participer aux efforts déployés pour répondre à d’autres besoins dans notre collectivité. Ensemble, nous pouvons bâtir un avenir meilleur pour tous. »

« Nous savons que ces logements de trois chambres constituent un bon pas vers la création d’autres logements abordables dans la Ville de Winkler », a dit Ken J. Wiebe, président de Winkler Affordable Housing Inc. « Ces 24 logements ne représentent qu’une goutte d’eau dans l’océan, car il existe un très grand besoin pour de petits logements de une et de deux chambres dans notre collectivité. Cela favorisera réellement l’avenir de notre collectivité. »

Les gouvernements du Canada et du Manitoba ont versé chacun un montant de 36,9 millions $ dans le cadre de l’Initiative du logement abordable au Manitoba, montrant ainsi son engagement à accroître le nombre de logements abordables au Manitoba. Grâce aux contributions des municipalités, des secteurs privé et du bénévolat, des coopératives et des organismes de charité, cette initiative a pris de l’ampleur au Manitoba.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kimberlee Jones
Société canadienne d’hypothèques et
de logement
Communications et marketing
403-515-3048
L. Nadine Delisle
Services des communications Manitoba
Affaires publiques
204-945-3810


Voir le discours

Document d’information

Entente Canada - Manitoba concernant le logement abordable

Première phase :

Les gouvernements du Canada et du Manitoba ont signé l’Initiative en matière de logement abordable en 2002. Cette première phase prévoyait l’investissement, de la part du fédéral, d’une somme de 25,39 millions de dollars, à laquelle devait se greffer une contribution équivalente de 25,39 millions de dollars de la part de la province du Manitoba et de ses partenaires communautaires du secteur de l’habitation. Cette entente servait à financer un programme de construction de nouveaux logements locatifs, un programme de réparation et de transformation des logements, un nouveau programme d’aide à l’accession à la propriété et un programme d’aide à la construction de nouvelles maisons.

Deuxième phase :

Dans la deuxième phase, le montant total actuel de l’investissement sera augmenté de 23,08 millions de dollars d’ici 2010. Le gouvernement du Canada et la province contribuent à parts égales à cet investissement:

  • Les fonds versés serviront à financer un programme de construction de nouveaux logements locatifs visant à accroître le nombre de nouveaux logements locatifs à prix abordable dans la province, au profit des locataires à faible revenu;
  • un programme de réparation et de transformation des logements servant à réparer les propriétés en très mauvais état et à les transformer en maisons ou en logements locatifs abordables pour les ménages à faible revenu;
  • un programme d’aide à l’accession à la propriété permettant aux locataires à faible revenu d’effectuer le versement initial lors de l’achat d’une première maison abordable, construite ou rénovée récemment grâce aux programmes de logement abordable;
  • un programme d’aide à la construction de nouvelles maisons favorisant l’accession à la propriété grâce au renouvellement du parc résidentiel dans les quartiers urbains ciblés et les régions éloignées.

Par ailleurs, l’aide fédérale passe à 50 % des dépenses en immobilisations, jusqu’à concurrence de 75 000 dollars par logement. Les logements ainsi subventionnés doivent demeurer abordables et être occupés par des ménages à faible revenu pendant au moins 10 ans. La phase II vise les ménages inscrits ou admissibles à une liste d’attente en vue de l’obtention d’un logement social.

Autres mesures d’aide du gouvernement fédéral en matière de logement au Manitoba :

En 2005 - 2006, le gouvernement du Canada a dépensé environ 123 millions de dollars au Manitoba, principalement pour venir en aide à quelque 41 350 ménages à revenu faible ou modeste de la province, dans le cadre de la contribution du fédéral aux programmes de logement social.

Il a annoncé récemment l’injection de 256 millions de dollars pour prolonger de deux années les programmes de rénovation de la SCHL. Une somme d’environ 5,8 millions de dollars a été versée au Manitoba pour l’application de ces programmes hors des réserves en 2007 - 2008.

Ces fonds permettront d’améliorer la qualité des logements pour quelque 38 000 Canadiens à faible revenu. Grâce à ces investissements, on obtiendra des résultats concrets, appréciables et durables pour les Canadiens qui ont besoin d’un logement sûr et de qualité.

Ce montant comprend les fonds consacrés au Programme d’aide à la remise en état des logements (PAREL), au programme Logements adaptés : aînés autonomes (LAAA), au Programme de réparations d’urgence (PRU) et au Programme d’amélioration des maisons d’hébergement (PAMH).

Dans son budget de 2006, le fédéral a annoncé un investissement unique de 1,4 milliard de dollars afin d’aider les Canadiens à se trouver un logement sûr, convenable et abordable dans toutes les provinces et tous les territoires.

Les fonds seront offerts dans le cadre d’une démarche souple, par l’intermédiaire de trois fiducies tierces :

  • une fiducie pour le logement abordable d’un montant de 800 millions de dollars sur trois ans, pour aider à soulager les pressions à court terme relativement à l’offre de logements abordables;
  • une fiducie pour le logement des Autochtones hors réserves d’un montant de 300 millions de dollars sur trois ans, afin d’aider les provinces à répondre aux besoins de logement des Autochtones du Canada vivant hors des réserves
  • une fiducie pour le logement dans le Nord d’un montant de 300 millions de dollars sur trois ans afin d’aider les territoires à soulager les pressions à court terme relativement aux besoins de logement abordable dans le Nord.

La part du financement pour le Manitoba s’élève à 61,50 millions de dollars et proviendra des deux premières fiducies.

Autres mesures d’aide du gouvernement du Manitoba en matière de logement :

Le gouvernement provincial offre des programmes pour aider les ménages à revenu faible ou modeste à conserver, à acquérir ou à louer des habitations sûres, abordables et de taille convenable. Il accorde des subventions annuelles par l’intermédiaire de la Société d’habitation et de rénovation du Manitoba; il fournit du financement aux organismes de logement coopératifs et sans but lucratif pour les aider à préparer des projets de logement abordable pour les aînés, les personnes handicapées et les personnes à faible revenu. Il facilite l’obtention de fonds privés pour les projets de logements abordables élaborés et réalisés par des organismes sans but lucratif; il accorde aussi des subventions et des prêts visant la réparation des logements.

L’Initiative en matière de logement abordable est complémentaire aux programmes de rénovation et de réparation existants, comme le Programme d’aide à la remise en état des logements (PAREL). Le gouvernement du Manitoba partage avec le gouvernement fédéral les coûts du PAREL, du programme Logements adaptés : aînés autonomes, du Programme de réparations d’urgence et du Programme d’amélioration des maisons d’hébergement. Il finance aussi et administre le Programme de prêts d’urgence aux propriétaires.

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-13_CMHC-3_mil_dollar_affordable_housing-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


Nouvel ensemble de logements abordables au profit des communautés locales

STONY PLAIN, Alberta, le 12 septembre, 2007 — La Meridian Foundation a procédé à l’ouverture officielle de Forest Ridge Place, ensemble de 42 logements abordables situé au 5303, 47e rue, à Stony Plain. L’ensemble, dont le coût s'élève à 4,3 millions de dollars, offrira à des aînés à revenu faible ou modeste des logements à des loyers inférieurs au niveau du marché.

L’ensemble a été inauguré officiellement par Ken Epp, député fédéral d’Edmonton - Sherwood Park, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre des Ressources humaines et du Développement social, l’honorable Ray Danyluk, ministre des Affaires municipales et du Logement, représentant le gouvernement provincial, Donnas Cowan, maire de Stony Plain, Phyllis Kobasiuk, maire de Parkland County, Ken Scott, maire de Spruce Grove, William Purdy, du Village de Wabamun, et Pat Hansard, présidente du Conseil d’administration de la Meridian Foundation.

« Le nouveau gouvernement du Canada est déterminé à soutenir les aînés en apportant des solutions de logement qui leur permettent de rester dans leur communauté, à proximité de leurs parents et amis, et de conserver leur dignité et leur autonomie », a déclaré M. Epp. « Notre gouvernement est fier d’avoir investi dans cet ensemble qui fournira aux aînés de Stony Plain un meilleur accès à des logements abordables et adaptés à leurs besoins particuliers. »

La Meridian Foundation assurera le fonctionnement de l’ensemble. Les gouvernements du Canada et de l’Alberta ont contribué au financement des travaux de construction à hauteur de 2,1 millions de dollars, dans le cadre de l’Entente Canada - Alberta concernant le logement abordable. Le reste du coût des travaux a été financé par ATB Financial, avec le soutien des municipalités contribuantes (Parkland County, City of Spruce Grove, Town of Stony Plain et Village of Wabamun).

« L’ensemble pour aînés de la Meridian Foundation est un excellent exemple des logements abordables, durables et de qualité qu’il a été possible de créer grâce aux fonds injectés dans le cadre du Programme Canada - Alberta de logement abordable », a souligné Ray Danyluk, ministre des Affaires municipales et du Logement. « Ce gouvernement est déterminé à collaborer avec ses partenaires afin d’accroître l’offre de logements abordables à Stony Plain et aux quatre coins de la province, et à relever les défis auxquels fait face l’Alberta en matière de logement. »

« Les membres de notre Conseil d’administration sont très heureux de l’inauguration de ce nouvel ensemble (d’ajouter ce nouvel ensemble à son parc de logements) », a déclaré Mme Hansard. « Ces 42 logements abordables répondent à un grand besoin pour les aînés de Stony Plain, Parkland County, Spruce Grove et Wabamun. Nous saluons les deux gouvernements et les différentes administrations municipales pour leur appui à la réalisation de cet ensemble d’habitation au bénéfice de nos aînés. Sans la généreuse contribution des diverses instances, cet ensemble n’aurait pu voir le jour. Nous espérons avoir l’occasion de collaborer de nouveau avec ces partenaires en vue de la réalisation d’autres projets dans le futur. »

L’ensemble de la Meridian Foundation comprend 34 studios et huit appartements d’une chambre à ocupation double. Tous les appartements sont autonomes et loués à un prix inférieur au niveau actuel du marché dans le secteur de Stony Plain - Spruce Grove.

La Meridian Foundation s’occupe d’hébergement pour aînés à revenu faible ou modeste. Elle gère 131 logements autonomes (répartis dans quatre immeubles d’appartements), 57 pavillons et 42 logements abordables.

Le Programme Canada - Alberta de logement abordable favorise la production de logements locatifs durables à l’intention des Albertains à revenu faible ou modeste, par la construction et la rénovation de logements abordables. Dans le cadre de ce programme, près de 200 millions de dollars ont été engagés en faveur du logement abordable à l’échelle de la province, ce qui permettra l’aménagement de près de 3 700 logements.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Alice Markland
Meridian Foundation
780-963-2149

Kimberlee Jones
Consultante principale
Communications
SCHL
403-515-3048

Robert Storrier
Ministère des Affaires municipales et
du Logement
780-427-8862
310-0000 (ligne sans frais de l’extérieur
d’Edmonton)

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-12_CMHC-affordable_housing_complex_benefit-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


Hausse des mises en chantier d’habitations en août

OTTAWA, Ontario, le 11 septembre, 2007 — Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le nombre désaisonnalisé annualisé1 de mises en chantier d'habitations au Canada a augmenté entre juillet et août, passant de 215 600 à 226 500.

« La hausse s’explique par la remontée des mises en chantier de logements collectifs, dont le nombre tend à fluctuer d'un mois à l'autre », a affirmé Bob Dugan, économiste en chef au Centre d’analyse de marché de la SCHL. « Les excellents résultats enregistrés le mois dernier sont attribuables notamment à la solide performance réalisée par le segment des collectifs dans les provinces atlantiques, en Colombie-Britannique et dans les Prairies. Bien qu’il se soit accéléré en août, le rythme des mises en chantier continue d’évoluer en conformité avec nos prévisions, selon lesquelles la construction résidentielle perdra graduellement de sa vigueur d'ici la fin de 2008. »

Le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier dans les centres urbains du Canada a progressé de 6,0 % par rapport à juillet et atteint 192 700 en août. Il s’est accru de 1,8 % dans la catégorie des maisons individuelles et de 10,1 % dans celle des logements collectifs, pour s’établir respectivement à 91 300 et à 101 400.

En août, le nombre désaisonnalisé de mises en chantier d’habitations en milieu urbain a augmenté dans quatre des cinq régions du pays : dans l’Atlantique (de 18,4 %), dans les Prairies (de 10,8 %), en Colombie-Britannique (de 7,9 %) et en Ontario (de 4,4 %); il a diminué de moins de 1 % au Québec. Dans le segment des maisons individuelles, il a avancé partout sauf en Colombie-Britannique, où il a reculé de 4,7 %. Du côté des logements collectifs, il a affiché des taux de croissance à deux chiffres dans l’Atlantique, dans les Prairies et en Colombie-Britannique, a crû de 4,9 % en Ontario et s’est replié de 1,2 % au Québec.

On évalue à 33 800 le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier dans les régions rurales du Canada pour le mois d’août.

En chiffres réels, le cumul annuel des mises en chantier d'habitations en milieu urbain et rural est de 4,5 % inférieur à celui des huit premiers mois de 2006, selon les estimations. Dans les centres urbains uniquement, la baisse est évaluée elle aussi à 4,5 % : l’activité a ralenti de 6,1 % dans la catégorie des maisons individuelles et de 2,9 % dans celle des collectifs.

Mettant à contribution ses 60 ans d’expérience à titre d’organisme national responsable de l’habitation au Canada, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.

Pour en savoir davantage, veuillez composer le 1‑800‑668‑2642.

1 Toutes les données sur les mises en chantier mentionnées dans le présent communiqué (à l’exception des données réelles) sont des données désaisonnalisées annualisées (DDA), c’est-à-dire des chiffres mensuels corrigés des variations saisonnières et multipliés par douze afin de refléter le rythme d’activité sur un an.

Renseignements sur ce communiqué :

Kristen Scheel
SCHL, Relations avec les médias
613-748-4632
kscheel@cmhc-schl.gc.ca

Renseignements sur les mises en chantier dans les régions

Provinces de l’Atlantique :

Alex MacDonald
SCHL
902-426-8964
amacdona@cmhc-schl.gc.ca

Québec :

Kevin Hughes
SCHL
514-283-4488
khughes@cmhc-schl.gc.ca

Ontario :

Ted Tsiakopoulos
SCHL
416-218-3407
ttsiakop@cmhc-schl.gc.ca

Provinces des Prairies :

Richard Corriveau
SCHL
403-515-3005
rcorrive@cmhc-schl.gc.ca

Colombie‑Britannique :

Carol Frketich
SCHL
604-737-4067
cfrketic@cmhc-schl.gc.ca

Mises en chantier d'habitations au Canada – Toutes les régions

Mises en chantier d’habitations, données réelles et DDA *

Données réelles
DDA
Août
2006
Août
2007
Juillet
2007
Août
2007
Définitives
Provisoires
Définitives
Provisoires
Canada, toutes les régions
19 013
20 022
215 600
226 500
Canada, régions rurales
3 179
3 251
33 800
33 800
Canada, centres urbains**
15 834
16 771
181 800
192 700
Canada, log. individuels, centres urbains
8 298
8 103
89 700
91 300
Canada, log. collectifs, centres urbains
7 536
8 668
92 100
101 400
Région de l'Atlantique, centres urbains
723
999
7 600
9 000
Québec, centres urbains
3 110
3 153
40 700
40 500
Ontario, centres urbains
5 623
5 589
59 100
61 700
Région des Prairies, centres urbains
3 963
4 227
42 700
47 300
Colombie-Britannique, centres urbains
2 415
2 803
31 700
34 200

Source : SCHL
* Données désaisonnalisées annualisées
** Centres urbains de 10 000 habitants et plus
Données détaillées disponibles sur demande

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-11_CMHC-housing_starts_move_higher_august-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


Financement d’un nouvel ensemble d’habitation à Shédiac

SHEDIAC, Nouveau-Brunswick, le 10 septembre, 2007 — Les personnes seules non âgées et les personnes handicapées de Shédiac auront accès à un plus grand nombre de logements abordables grâce à la construction de deux bâtiments par MJP Investments (Beauséjour) Ltd.

L’ensemble recevra en tout 537 000 $ du gouvernement fédéral et de la province pour créer huit nouveaux logements abordables.

C’est aujourd’hui que la nouvelle a été annoncée par l’honorable Mary Schryer, ministre d’État à l’Habitation du Nouveau-Brunswick, et l’honorable Greg Thompson, ministre des Anciens combattants, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre des Ressources humaines et du Développement social.

« Il s’agit du premier ensemble à recevoir du financement dans le cadre de la phase III de l’Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable », affirme la ministre Schryer. « Cela démontre notre engagement à continuer de collaborer avec nos partenaires pour produire des logements abordables dans les différentes régions de la province. »

« Le nouveau gouvernement du Canada respecte l’engagement qu’il a pris de créer des logements abordables », indique le ministre Thompson. « Nous voulons faire du Canada un meilleur pays, plus fort et plus sécuritaire pour tout le monde, y compris les personnes handicapées. L’offre de logements adéquats est essentielle en ce sens. »

L’ensemble de 1,5 million de dollars, qui comprend la construction de deux bâtiments pour un total de 20 logements, sera situé au 442, rue Main, à Shédiac. Pour l’aider à payer les coûts de construction, le promoteur, MJP Investments (Beauséjour) Ltd., a reçu une subvention de 240 000 $ provenant du fonds fiduciaire pour le logement du gouvernement fédéral. Il a également obtenu 297 000 $ en suppléments au loyer à long terme de la province du Nouveau-Brunswick pour 8 des 20 logements.

Dans le cadre de la phase III de l’Entente récemment annoncée, de nouveaux crédits de 40 millions de dollars seront engagés pour aménager, au cours des deux prochaines années, au moins 754 logements neufs au Nouveau-Brunswick. Par l’intermédiaire du fonds fiduciaire pour le logement du gouvernement fédéral, 17 millions de dollars seront distribués à des promoteurs immobiliers sous forme de prêts susceptibles de remise pour compenser les coûts de construction. La province fournira 23 millions de dollars en suppléments au loyer à long terme afin de préserver le caractère abordable de 580 des 754 nouveaux logements.

Au cours des trois dernières années, les phases I et II de l’Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable ont donné lieu à des investissements de plus de 45 millions de dollars pour produire et soutenir jusqu’à 700 logements locatifs destinés à des ménages à revenu faible ou modeste du Nouveau-Brunswick.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Robert Duguay
Communications
Services familiaux et communautaires
506-444-3684
Giselle Thibault
Conseillère, Marketing et communications
Société canadienne d’hypothèques et de logement
902-426-8320

Document d’information

Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable

Phase I

Objectifs :

  • Favoriser la production et le soutien de logements locatifs destinés aux ménages à revenu faible ou modeste du Nouveau-Brunswick, au moyen de la construction ou de la remise en état.
  • Les logements doivent demeurer abordables pendant une période d’au moins dix ans.

Programme :

  • Les fonds versés en application de l’Entente seront affectés à un programme de logement locatif.
  • Le programme va permettre la production et le soutien de plus de 600 logements locatifs destinés aux ménages à revenu faible ou modeste.
  • Les fonds sont mis à la disposition des organismes sans but lucratif d’initiative privée, des coopératives d’habitation et des promoteurs communautaires ou privés qui désirent aménager des ensembles d’habitation pour les familles à revenu faible ou modeste, les aînés, les personnes seules non âgées, les personnes handicapées et les personnes ayant des besoins spéciaux.

Administration :

  • Le programme est administré par le ministère des Services familiaux et communautaires du Nouveau-Brunswick.
  • Le ministère des Services familiaux et communautaires est chargé de la sélection des ensembles de logements abordables.

Phase II

Dans le cadre de la phase II de l’Entente, on a porté à 45 millions de dollars l’investissement total en vertu de l’Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a fourni au moins 50 % du financement de contrepartie. Jusqu’à 10 % de ces fonds peuvent provenir des municipalités ou d’autres sources.

Dans le cadre de la Phase II, le financement :

  • a été utilisé pour le programme de logement locatif prévu dans la Phase I, et pour un nouveau programme de suppléments au loyer;
  • était destiné aux zones urbaines éprouvant d’importants besoins en matière de logement;
  • visait les personnes admissibles aux logements sociaux ou figurant sur la liste d’attente des logements sociaux.

Phase III

Dans le cadre de la phase III de l’Entente, le gouvernement fédéral, au moyen du fonds fiduciaire pour le logement récemment annoncé, ainsi que le gouvernement du Nouveau-Brunswick s’engagent à verser plus de 40 millions de dollars pour la création d’au moins 754 logements au cours des deux prochaines années.

Ce financement est offert à des entrepreneurs privés et à des organismes sans but lucratif afin d’accroître l’offre de logements locatifs abordables pour les personnes âgées, les familles et les personnes seules à faible revenu. Des 754 logements qui seront produits, 580 seront subventionnés, et 10 % seront accessibles aux personnes handicapées.

Du financement pour la préparation de projets est également offert aux organismes sans but lucratif pour les aider à préparer et à mettre en œuvre leur projet d’ensemble d’habitation.

Les proposants peuvent présenter leur projet à un bureau régional du ministère des Services familiaux et communautaires du Nouveau-Brunswick. Les propositions seront sélectionnées selon des critères de viabilité et de capacité à répondre aux besoins de logement des aînés, des familles à faible revenu, des personnes seules non âgées ou des personnes handicapées.

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-10_CMHC-funding_housing_project_shediac-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


Un nouvel ensemble de logements abordables ouvre ses portes à Winnipeg

WINNIPEG, Manitoba, le 10 septembre, 2007 — La peinture est à peine sèche que les locataires ont déjà emménagé au 1, Flora Place, un tout nouvel ensemble de logements abordables qui est situé dans le quartier Dufferin de Winnipeg. L’ensemble, qui a été inauguré officiellement aujourd’hui, est la propriété de la Winnipeg Housing Rehabilitation Corporation (WHRC), laquelle s’occupe également de l’administrer.

Gord Mackintosh, ministre des Services à la famille et du Logement, Joy Smith, députée fédérale de Kildonan - St. Paul, et Mike Pagtakhan, conseiller municipal, ont présidé la cérémonie d’inauguration.

« Cet ensemble, qui vient remplacer par des maisons modernes des habitations temporaires construites pendant la guerre, fait souffler un vent de renouveau sur ce quartier, lequel a connu parmi les plus importants investissements publics en faveur du logement dans le nord de la ville au cours des dix dernières années », a déclaré le ministre Mackintosh.

« Le nouveau gouvernement du Canada est déterminé à favoriser la création de logements abordables dans l'ensemble du Manitoba pour les personnes qui en ont le plus besoin », a affirmé Mme Smith, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre des Ressources humaines et du Développement social. « Nous sommes ravis de collaborer avec nos partenaires des secteurs public et privé pour aider ces personnes et ces familles de Winnipeg qui veulent se bâtir un avenir meilleur. »

« Le magnifique ensemble Flora Place deviendra un endroit accueillant pour les gens qui y emménageront », d’ajouter le conseiller Mike Pagtakhan. « La ville est déterminée à collaborer avec ses partenaires gouvernementaux afin de procurer des logements sécuritaires, neufs et abordables aux résidents des vieux quartiers. »

L’ensemble Flora Place consiste en 28 maisons en rangée nouvellement bâties et aménagées en grappes afin de favoriser un sentiment d’appartenance à la collectivité. Les maisons de plain-pied ont chacune une entrée individuelle, une cour arrière clôturée et une véranda couverte. Tous les logements sont « visitables » par des personnes ayant des problèmes de mobilité, et quatre d’entre eux sont entièrement accessibles. Cette initiative a été réalisée grâce à la contribution de 3,5 millions de dollars du gouvernement du Canada, de la province du Manitoba et de la ville de Winnipeg, et ce, par l’entremise du Programme Logement et Sans-abri de Winnipeg (PLSAW).

Flora Place contribue non seulement à la revitalisation et à la consolidation du quartier, mais il met également des logements à prix abordable à la disposition des citoyens de Winnipeg.

« Il en a fallu du temps pour que l’ensemble Flora Place soit achevé, mais nous y sommes enfin arrivés et les résultats sont fantastiques », a déclaré Menno Peters, directeur général de la WHRC. « Le soutien financier du PLSAW nous a permis de regrouper les efforts de nombreuses personnes, y compris les membres du conseil et les employés de la WHRC, afin de mener à bien ce projet qui a eu des effets positifs sur le quartier Dufferin. »

La Winnipeg Housing Rehabilitation Corporation (WHRC) a été fondée par un décret de la ville de Winnipeg à la fin des années 70. Il s’agit d’un organisme privé sans but lucratif qui produit et gère des logements abordables à Winnipeg. Au cours des trente dernières années, la WHRC a produit plus de 700 logements au profit des résidents de Winnipeg. Les ensembles résidentiels de la WHRC comprennent des entrepôts rénovés, des immeubles d’appartements, des maisons individuelles, des duplex et des triplex. La WHRC met l’accent sur la revitalisation des quartiers du centre-ville de Winnipeg.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la WHRC et ses programmes, composez le 204-949-2880.

La coordination du financement est assurée par le gouvernement du Canada, la province du Manitoba et la ville de Winnipeg pour résoudre les problèmes liés à l’itinérance et à la diminution du parc de logements et pour revitaliser les vieux quartiers de Winnipeg. Depuis 2000, ce partenariat s’est engagé à verser plus de 99 millions de dollars en vue de la réparation, de la remise en état ou de la construction de plus de 4 000 logements, ainsi que pour aider les sans-abri ou les personnes susceptibles de le devenir.

Renseignements :

Menno Peters
Winnipeg Housing Rehabilitation Corporation
204-949-2880

Jacquie Sippola
Service Canada/PLSAW
204-983-2295

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-10_CMHC-affordable_housing_project_opens-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


Inauguration d’un ensemble de 60 logements à Saint John

SAINT JOHN, Nouveau-Brunswick, le 05 septembre, 2007 — Le nouveau gouvernement du Canada et la province du Nouveau-Brunswick ont inauguré officiellement aujourd’hui, à Saint John, un ensemble de 60 logements, dont 30 sont financés dans le cadre de l'Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable. Cet immeuble permettra de loger des personnes âgées et des personnes seules non âgées.

M. Rob Moore, député fédéral de Fundy Royal, au nom de l’honorable Monte Solberg, ministre des Ressources humaines et du Développement social, et l’honorable Mary Schryer, ministre d’État à l’Habitation du Nouveau-Brunswick, ont célébré l’ouverture de l’ensemble aujourd’hui.

« Le nouveau gouvernement du Canada est déterminé à mettre des logements de qualité à coût abordable à la disposition des personnes qui en ont le plus besoin, au Nouveau-Brunswick et partout au pays », a indiqué le député Moore. « La production de ces logements permettra à des personnes seules et à des personnes âgées à revenu peu élevé de Saint John de vivre dans un endroit sûr et de qualité, à coût abordable, ce qui les aidera à se façonner un avenir plus sûr et plus solide. »

« Nous sommes heureux de collaborer avec nos partenaires afin de produire davantage de logements abordables dans notre province », a déclaré la ministre Schryer. « Cette réalisation démontre que pour qu’une stratégie relative au logement abordable soit efficace, les gouvernements, les collectivité et le secteur privé doivent tisser des liens solides entre eux. »

C’est le promoteur privé Fern-Co Building Concept Inc. qui a géré la construction de ce bâtiment de 60 logements pour personnes âgées et personnes seules non âgées, situé sur le chemin Technology à Saint John. Dans le cadre de l’Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable, l’ensemble d’une valeur de 3,7 millions de dollars a reçu 750 000 $ de la part du gouvernement du Canada, ainsi que 1,1 million de dollars du gouvernement du Nouveau - Brunswick sous la forme de suppléments au loyer à long terme pour 30 des 60 logements.

Les phases I et II de l’Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable ont donné lieu à des investissements de plus de 45 millions de dollars pour la production et le maintien de jusqu'à 700 logements locatifs destinés à des ménages néo-brunswickois à revenu faible ou modeste au cours des trois dernières années.

Dans le cadre de la phase III de l’Entente récemment annoncée, de nouveaux crédits de 40 millions de dollars seront engagés pour aménager, au cours des deux prochaines années, au moins 754 logements neufs au Nouveau - Brunswick. Par l’entremise du fonds fiduciaire pour le logement du gouvernement fédéral, 17 millions de dollars seront distribués à des promoteurs immobiliers sous forme de prêts susceptibles de remise pour compenser les coûts de construction. La province fournira 23 millions de dollars en suppléments au loyer à long terme afin de préserver le caractère abordable de 580 des 754 nouveaux logements.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Robert Duguay
Communications
Services familiaux et communautaires
506-444-3684
Giselle Thibault
Conseillère
Marketing et communications
Société canadienne d’hypothèques et de logement
902-426-8320

Voir le discours


Document d’information

Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable

Phase I

Objectifs :

  • Favoriser la production et le maintien de logements locatifs destinés aux ménages à revenu faible ou modeste du Nouveau-Brunswick, au moyen de la construction ou de la réhabilitation.
  • Les logements doivent demeurer abordables pendant une période d’au moins dix ans.

Programmes :

  • Les fonds versés en application de l’Entente seront affectés à un programme de logement locatif.
  • Le programme va permettre la production et le maintien de plus de 600 logements locatifs destinés aux ménages à revenu faible ou modeste.
  • Les fonds sont mis à la disposition des organismes sans but lucratif d’initiative privée, des coopératives d’habitation et des promoteurs communautaires ou privés qui désirent aménager des ensembles d’habitation pour les familles à revenu faible ou modeste, les aînés, les personnes de moins de 65 ans vivant seules, les personnes handicapées et les personnes ayant des besoins spéciaux.

Administration :

  • Le programme est administré par le ministère des Services familiaux et communautaires du Nouveau-Brunswick.
  • Le ministère des Services familiaux et communautaires est chargé de la sélection des ensembles de logements abordables.

Phase II

Dans le cadre de la phase II de l’Entente, on a porté à 45 millions de dollars l’investissement total en vertu de l’Entente Canada - Nouveau-Brunswick concernant le logement abordable. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a fourni au moins 50 % du financement de contrepartie. Jusqu’à 10 % de ces fonds peuvent provenir des municipalités ou d’autres sources.

Dans le cadre de la Phase II, le financement a été :

  • utilisé pour le programme de logement locatif prévu dans la Phase I, et pour un nouveau programme de suppléments au loyer;
  • ciblé vers les zones urbaines éprouvant d’importants besoins en matière de logement;
  • ciblé vers les personnes admissibles aux logements sociaux ou figurant sur la liste d’attente des logements sociaux.

Phase III

Dans le cadre de la phase III de l’Entente, le gouvernement fédéral, par l’entremise du fonds fiduciaire pour le logement récemment annoncé, et le gouvernement du Nouveau-Brunswick s’engagent à verser plus de 40 millions de dollars pour créer au moins 754 logements pendant deux ans.

Ces crédits sont offerts à des entrepreneurs privés et à des organisations sans but lucratif dans le but d’accroître l’offre de logements locatifs abordables pour les personnes âgées, les familles et les personnes seules non âgées à faible revenu. Sur les 754 logements qui seront produits, 580 seront subventionnés et 10 % seront accessibles aux personnes handicapées.

Du financement pour la préparation de projets est également offert aux organisations sans but lucratif pour les aider à préparer et à mettre en oeuvre leur projet d’ensemble d’habitation.

Les proposants peuvent présenter leur projet à un bureau régional du ministère des Services familiaux et communautaires du Nouveau-Brunswick. Les propositions seront sélectionnées selon des critères de viabilité et de capacité à répondre aux besoins de logement des personnes âgées, des familles à faible revenu, des personnes seules non âgées ou des personnes handicapées.

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-05_CMHC-60_unit_housing_project_opens-fr.stm
News source: Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)


La Banque du Canada maintient le taux cible du financement à un jour à 4 1/2 %

OTTAWA, Ontario, le 05 septembre, 2007 — La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle maintient le taux cible du financement à un jour à 4 1/2 %. La fourchette opérationnelle pour ce taux est inchangée, et le taux officiel d'escompte demeure à 4 3/4 %.

Les perspectives de croissance économique à court terme à l'extérieur de l'Amérique du Nord paraissent légèrement plus favorables qu'on ne l'avait anticipé dans la Mise à jour de juillet du Rapport sur la politique monétaire, tandis qu'aux États-Unis elles sont plus sombres que prévu. Il semble maintenant probable que l'ajustement dans le secteur du logement aux États-Unis, qui est accentué par l'évolution récente des marchés financiers, sera plus prononcé et se prolongera. Dans l'ensemble, ces facteurs impliquent une demande des exportations canadiennes plus faible qu'on ne l'escomptait en juillet.

Au Canada, l'inflation mesurée par l'IPC global comme celle mesurée par l'indice de référence, qui s'établissaient respectivement à 2,2 % et 2,3 % en juillet, sont restées au-dessus de la cible d'inflation mais généralement conformes aux prévisions de la Banque. De même, le dollar canadien s'est échangé, pour l'essentiel, à l'intérieur de la fourchette postulée dans la Mise à jour de juillet. Parallèlement, le rythme d'expansion de l'économie au premier semestre de l'année a été supérieur aux attentes de la Banque. Il semble maintenant que l'économie canadienne fonctionne davantage au-dessus de son potentiel qu'on ne l'avait estimé dans la Mise à jour. La demande intérieure demeure robuste, soutenue par la vigueur continue du marché du travail et des augmentations plus élevées que prévu des ventes et des prix des maisons. Cependant, l'évolution récente des marchés financiers a entraîné un certain resserrement des conditions du crédit pour les emprunteurs canadiens, ce qui devrait modérer la croissance de la demande intérieure.

Dans ce contexte, la Banque juge que le taux cible du financement à un jour se trouve à un niveau approprié. Toutefois, des risques importants, tant à la hausse qu'à la baisse, pèsent sur les perspectives en matière d'inflation. Du côté des risques à la hausse, il y a la possibilité que la demande des ménages au Canada se révèle plus forte que prévu, alors que du côté des risques à la baisse, l'ajustement en cours dans le secteur du logement aux États-Unis pourrait être plus marqué encore et se répercuter de façon plus généralisée sur l'économie américaine. En outre, il existe une incertitude en ce qui concerne l'ampleur et la durée du resserrement des conditions du crédit au Canada et, par conséquent, l'effet modérateur que ce resserrement aura sur la croissance de la demande intérieure.

La Banque continuera de suivre de près l'évolution économique et financière. Le Rapport sur la politique monétaire, qui paraîtra le 18 octobre 2007, contiendra une mise à jour complète des perspectives établies par la Banque au sujet de la croissance et de l'inflation, dont un examen des risques entourant la projection.

Note d'information
La prochaine date d'établissement du taux cible du financement à un jour par la Banque du Canada est le 16 octobre 2007.

Archive: /mortgage-news/archive/2007/2007-09-05_BOC-bank_canada_keeps_target_overnight-fr.stm
News source: Banque du Canada


 

 
Apply online using our Secure Mortgage Application
 
Canadian Mortgage Rates
 
Avez-vous dernièrement reçu votre renouvellement hypothécaire par la poste? Si oui, ne vous empressez pas de le renvoyer dûment signé au prêteur! C’est là, précisément, l’erreur que commettent plus de 70% des détenteurs d’hypothèques. Car ceux-ci se voient alors assigner un taux d’intérêt plus élevé et un produit susceptible de ne pas leur convenir. Vous avez intérêt à cliquer ici si vous désirez obtenir les meilleurs taux de renouvellement hypothécaire du Canada.
Renouvellement aux meilleurs taux
CanEquity
 
À partir de
99,99*
Nombre de jeunes couples avec ou sans enfants ont les moyens de rembourser un prêt hypothécaire sans avoir, pour autant, à cause du coût élevé de la vie, la faculté d’économiser pour un apport initial. Ils n’en ont pas moins aujourd’hui, grâce à l’hypothèque sans mise de fonds, la possibilité de cesser d’être locataires pour devenir propriétaires et se constituer un actif immobilier.
Sans mise de fonds
CanEquity
 
Auriez-vous une question? Un commentaire à faire? Écrivez-nous:



CanEquity